Transquadra 2022 : les photos des premiers (double et solitaire) au Marin en Martinique

voile
Transquadra 2022 - voile
La Transquadra 2022, arrivée en Martinique ©Transquadra / Martinique la 1ère
Ils sont épuisés, impressionnés, ils ont tous vécu les mêmes frayeurs, les mêmes doutes, les mêmes plaisirs et sont contents d'avoir franchi la ligne d'arrivée de la deuxième étape au Marin en Martinique.

Les premiers ont touché terre le samedi 12 février 2022 après une traversée de près de 2700 milles entre Funchal (Madère) et le Marin.

Retour en photos sur les cinq premiers de la deuxième étape  en double et en solitaire dans l'ordre d'arrivée de la course.

1er double

Le duo Noël Racine - Ludovic Sénéchal, a franchi en vainqueur, la ligne l’arrivée au Marin en Martinique, le 12 février à 11: 41  après 14 jours, 00h 05 min 23 s.

Voile Transquadra 2022
Noël Racine / Ludovic Sénéchal (JPK 10.30 - Foggy Dew) vainqueurs de la 2e étape de la Transquadra ©Cap/FB/Transquadra

Noël Racine / Ludovic Sénéchal (Foggy Dew) l’emportent en temps compensé, dans leurs classements : doubles Atlantique 

voile Transquadra 2022
Les Havrais Noël Racine (à gauche) / Ludovic Sénéchal (JPK 10.30 - Foggy Dew) ©Cap/FB/Transquadra

Le scénario météo, c’était de partir contourner le premier système dépressionnaire (car il n’y avait pas de vent en dessous). Ça nous amenait au sud des Açores. Ensuite, il y avait la 2e dépression qui descendait sud-est... contourné par le nord aussi. Après, il fallait ajuster la trajectoire en fonction de l’évolution de ces systèmes pour faire le moins de chemin possible, mais pour nous, il n’y avait pas d’ambiguïté.

Noel Racine -Ludovic Sénéchal

1er solitaire

Alexandre Ozon à la barre de "Sapristi" a réussi une fin de course remarquable. il a franchi la ligne d'arrivée deux minutes après les vainqueurs en double (Il s’impose après 14 jours 0 h 35’ 34’’ et accroche le classement général en temps compensé.  Alexandre Ozon avait déjà remporté la Transquadra en 2018.

Voile Transquadra 2022
Alex Ozon (Sun Fast 3300 - Sapristi à deux minutes du vainqueur ©Cap/FB/Transquadra

2e solitaire

Paolo Mangione (Ciao Ciao) occupe la 2e place chez les solitaires  en temps réel pour cette 2e étape de la Transquadra Madère Martinique.

Il est arrivé en début de soirée au Marin, après 14j 05h 35min 00s. 

Transquadra voile 2022
Paolo Mangione (Ciao Ciao) a terminé 2e solitaire en temps réel ©Cap/FB/Transquadra

Je suis super content ! c’était ma première en solitaire. J’en avait fait une en double il y a quatre ans. Au début je ne voulais pas la faire et puis, après le Covid, je me suis dit go

Paolo Mangione Skipper "CIAO - CIAO"
Voile Transquadra 2022
Paolo Mangione (Ciao Ciao) ©Cap/FB/Transquadra

3e solitaire

 Pierrick Penven sur (Zéphyrin) se classe 3e dans la catégorie des solitaires. Il a mis 14 jours 12 h 04 min 59 sec. 

Transquadra 2022
arrivée de Pierrick Penven (Zéphyrin) 3e solitaire en temps réel de la 2e étape ©Transquadra / Alain Roupie


Il y a eu énormément de jeu avec le contournement de la dépression par le nord. A un moment donné, je me suis retrouvé tout seul. La 3e nuit, j’étais complètement pommé, tout le monde était parti à l’ouest. Mais c’est ce que l’on avait prévu sur le routage, de toute façon j’ai horreur de la molle…

Pierrick Penven "Zéphirin)

2e double

Le deuxième double "Euro-Voile" se présente 11h 39 min après les vainqueurs de la deuxième étape. Le duo Bernard Mallaret / Denis Infante couvre la distance en 14 j 11h 45min 19s Atlantique en temps réel !

Cms-ContentHasMedia_18593752

3e double

Gérard Quenot et Jérôme Apolda (Blue Skies) franchissent la ligne d'arrivée le dimanche 13 février. Ils sont passés par le nord. Ils se sont retrouvés dans l’œil de la dépression, là où il n’y a pas de vent. 

Transquadra 2022 Voile
Gérard Quenot et Jérôme Apolda (Blue Skies) ©Cap/FB/Transquadra

Le côté stratégique de cette transat a créé une belle émulation : on ne s’est vraiment pas ennuyé et c’était super intéressant ! Entre la captation des fichiers, l’analyse, la prise de décision, les réglages, les manœuvres, les petites réparations, le repos bien sûr… On n’a jamais eu de temps mort !  Les grains étaient particuliers : ils ne payaient pas de mine à priori et c’était hyper violent et hyper soudain. Une fois que tu es embarqué dedans, tu n’as plus qu’à tenir et espérer que ça tienne ! 

Gérard Quenot - Jérome Apolda "Blue Skies"

4e double

Transquadra 2021 voile
Blue Oscar barré par Davud Alonso et Ramon Junemann ©Cap/FB/Transquadra

5e double

Éric Guigné et Tangi Caron (Ose) mettent 14 jours 19h 10 min 25s pour effectuer la trajet Madère- Le Marin. 

Tranquadra 2022
Éric Guigné et Tangi Caron (Ose) : ©Transquadra.com

La première dépression, 2 jours après le départ nous a cueilli à froid ! On a revu nos objectifs de performance à la baisse, on a levé le pied. La route nord était vraiment dure pour les bonhommes, pour les bateaux, il fallait envoyer beaucoup de toile… On voulait traverser… En sortie de la première dépression on était 12e, on termine 5e en réel, on est contents ! On était très complémentaires avec Éric : c’était une belle rencontre et une belle histoire !

Eric Guigne - Tangi Caron "Ose"

4e solitaire 

Jean-François Hamon (Festa Pour Aster) termine sa quatrième Transquadra en 14 j 19 h 28 min 35s.

Transquadra 2022-voile
Jean-François Hamon (Festa Pour Aster) ©Cap/FB/Transquadra

« C’est ma 4e Transquadra, c’était de loin la plus de dure ! On est allé très chercher très haut pour éviter des zones de pétole. Je suis passé à 120 milles des Açores. Mais je suis tombé en panne d’informatique, je me suis fait « embuller » 36h et après pour rattraper, la seule solution c’est de mettre du charbon. Je suis éreinté.

Jean-François Hamon "Festa pour Aster"

5e solitaire

Arnaud Vuillemin (Jubilations Corses) :

Transquadra 2022 voile
Arnaud Vuillemin (Jubilations Corses) ©Cap/FB/Transquadra

Difficile de raconter 15 jours de course… surtout ceux-là ! C’est long… La dernière fois, c’était les alizés : on avait eu le temps de manger, de dormir. Là c’était l’Atlantique Nord pendant près de la moitié du temps. Que du portant mais des conditions dures, du vent tout le temps. ` Il n’y a jamais eu de temps mort. C’était dur

Arnaud Villemin "Jubilations Corses"

Classement général en temps compensé

Catégorie solitaires
1er – Alexandre Ozon, Sun Fast 3300 Sapristi
2è – Pierrick Penven, Sun Fast 3200 Zéphyrin, à 1 h 53 mn 9 s du premier
3è – Arnaud Vuillemin, JPK 10.10 Jubilations corses, à 6 h 46 mn 20 s du premier

Catégorie doubles Atlantique
1ers – Noël Racine et Ludovic Sénéchal, JPK 10.30 Foggy Dew
2ès – Jean Passini et Dominique Dubeau, JPK 10.10 SNA Numerobis, à 14 h 34 mn 31 s du premier
3ès – Gérard Quenot et Jérôme Apolda, JPK 10.30 Blue Skies, à 17 h 54 mn 3 s du premier

Catégorie doubles Méditerranée
1ers – Antoine et Julien Lacombe, JPK 10.10 Bidibulle
2ès – Bruno Maerten et Olivier Guillerot, Figaro 2 Shamrock V, à 2 h 31 mn 7 s du premier
3ès – Jean-Christophe Petit et Grégoire Comby, Sun Fast 3200 Gilolo, à 3 h 39 mn 28 s du premier

Point Course

Il  ne reste plus que 4 bateaux en course  ce jeudi 17 février :

  1. - Pascal Lebrun (seasun), arrivée prévue en milieu de nuit jeudi 17
  2. - Benoit Cornet (boldmove nation) qui s’était arrêté aux Açores pour réparer sa fixation de pilote automatique devrait boucler sa transat jeudi 17
  3. - Gilles Antoine et Didier Beauvois (r2d2) sont à moins de 2 jours du but, ils sont attendus vendredi 18
  4. -  les sudistes Caroline Petit et Emmanuelle Blivet (moogli) devraient être samedi 19 au Marin.