publicité

Transquadra : les premiers sont attendus à la marina du Marin

La deuxième étape de la transatlantique, Transquadra-Martinique, partie de Madère et dédiée aux marins amateurs de plus de 40 ans, est sur le point d'arriver au Marin.

Les participants de la transquadra au départ de Madère le 10 février 2018 © François Van Malleghem
© François Van Malleghem Les participants de la transquadra au départ de Madère le 10 février 2018
  • Martinique La 1ère
  • Publié le
La 9e édition de la Transquadra Martinique, une course transatlantique à la voile, en solitaire et en double, réservée aux skippers et équipiers non professionnels, âgés de quarante ans et plus au 31 décembre 2017, est attendue dans les prochaines heures à la marina du Marin.

Les premiers, partis de l'île portugaise de Madère le 10 février dernier, s'approchent de la Martinique mais subissent des conditions météorologiques difficiles.

"Cette transatlantique, prend pour la première fois, le nom de Transquadra Martinique"

Depuis juillet 2017, 147 marins dont 4 femmes, sur quatre-vingt-cinq partants, en solitaire ou en double, ont quitté Lorient et Barcelone à destination de Madère avant de traverser l’Atlantique, direction la Martinique dans cette course dédiée aux marins amateurs de plus de 40 ans.

"C’est toujours avec autant de plaisir que le Marin recevra les concurrents de la Transquadra en provenance de Lorient, Barcelone et Madère", souligne Rodolphe Désiré, le maire du Marin. "Devenue une grande classique, cette transatlantique, prend pour la première fois, le nom de Transquadra Martinique. Je dois témoigner aux organisateurs que je connais maintenant depuis plus de vingt ans, ma plus grande reconnaissance pour la confiance portée à la commune". 

Pourquoi la course est-elle réservée aux plus de quarante ans ?


"Parce qu’à cet âge-là, on ne fait plus carrière", résume Mico Bolo, initiateur de la Transquadra, qui tient au caractère amateur de l’épreuve. Il est ainsi stipulé dans les règles de course que les "concurrents, skipper et équipier, régatent uniquement pour leurs loisirs", "qu’ils ne sont pas régatiers professionnels et ne sont pas payés pour courir la Transquadra" (créée en 1993, ndlr).

De même, le vainqueur ne remporte qu’un prix symbolique : "l’appât du gain n’a pas droit de cité dans cette compétition qui mise avant tout sur des valeurs de partage et de convivialité", insistent les organisateurs.


Les classements http://transquadra.geovoile.com/2017/mainboard/

1 519 390 807
Conditions de participation

La transquadra est disputée selon les règles de la jauge IRC, sur des voiliers monocoques dont la longueur de coque est comprise entre 8,50 et 12,50 mètres, et dont le TCC (coeffi cient de temps compensé) se situe entre 0,949 et 1,051.

Deux étapes distinctes une première course vers Madère, puis la traversée vers la Martinique, à six mois d’intervalle, afin de permettre à ces concurrents amateurs de la concilier avec leur activité professionnelle.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play