Fondok à Trinité : Christophe Relouzat construit meubles et maisons en bambou

patrimoine la trinité
Rubrique réalisé par William Zébina et Stéphane Petit-Frère ©Martinique la 1ère
La rubrique Fondok poursuit sa promenade à Trinité avec la rencontre d'un passionné : Christophe Relouzat, dit "Tito". Cet ingénieur a tout quitté pour valoriser les richesses naturelles de l'île, comme le bambou, dont il est amoureux depuis l'enfance.

C'est en 2005 que Christophe Relouzat, dit Tito, a quitté son travail de consultant en télécommunications pour rentrer en Martinique. Il a une idée en tête, valoriser les richesses naturelles du pays comme source de développement.

Amoureux du bambou depuis l’enfance, il en fait des objets. Mais à son retour, il décide d’en apprendre plus au contact des anciens et en allant se former à l’étranger, notamment au Mexique.

Le bambou, sa matière première de prédilection 

Depuis une quinzaine d’années, il s’est lancé. D’abord dans la réalisation de meubles, mais aussi dans la construction de Carbet et même de bungalow.

Vu comme un original, au départ, Tito voit maintenant la demande affluer. Il y a un mouvement mondial vers la volonté de créer des constructions respectueuses de l’environnement, avec des matériaux naturels et durables comme le bambou.