Vaccin anti-coronavirus : les médecins de Martinique suspendus aux conclusions de l’Agence européenne des médicaments

coronavirus
Vaccin
Vaccin AstraZeneca. ©Martinique la 1ère

L'utilisation du vaccin Astra Zeneca est suspendue temporairement y compris en Martinique, où ce sont les médecins libéraux et les pharmaciens qui administrent ce vaccin plus facile à conserver que le Pfizer.

 

Le gouvernement l’a annoncé hier (15 mars 2021), l’utilisation du vaccin Astra Zeneca est suspendue temporairement.

Comme la France, une douzaine de pays européens ont opté pour le principe de précaution après des cas de thrombose rapportés par plusieurs pays.

En Martinique, ce sont les médecins libéraux et les pharmaciens qui administrent ce vaccin plus facile à conserver que le Pfizer.

Des médecins suspendus aux conclusions de l’Agence européenne des médicaments qui doit se prononcer jeudi.

(Re)voir notre reportage avec Antoine Leclaire.

En Martinique, 579 personnes ont déjà reçu la première dose du vaccin Astrazeneca

Cette suspension temporaire intervient après des cas de thromboses. Pour les médecins libéraux, projeté en première ligne dans la campagne de vaccination, "la mesure risque d’accentuer la défiance de la population" selon Anne Criquet-Hayot, médecin généraliste, présidente de l'union régionale des médecins libéraux de martinique

L’agence européenne du médicament mène une enquête et rendra ses conclusions jeudi. Aujourd’hui sa directrice exécutive s’est montré rassurante…

"L'enquête est en cours et nous restons convaincus que les avantages apportés par le vaccin AstraZeneca dépassent de loin les risques que représentent ce vaccin"  selon Emer Cooke, directrice exécutive de l'EMA (agence européenne du médicament).

♦En attendant, c’est la campagne de vaccination qui a pris un sérieux coup de frein. En Martinique, seulement 1,3 % de la population est vaccinée. soit 4 fois moins de vaccinés que dans toute la France.