mayotte
info locale

L'actualité régionale 15 Octobre: campagne contre la lèpre à Anjouan

vos rendez-vous
Ouani Anjouan
COMORES

Une campagne contre la lèpre est lancée aujourd’hui à Anjouan


La lèpre a pratiquement disparu dans le monde ; mais elle existe encore à Anjouan et aussi à Moheli. Les Comores enregistrent 400 cas par an. Le traitement contre cette maladie est disponible et gratuit. L’objectif de cette campagne jusqu’à fin novembre est de dépister le maximum de cas de lèpre, les mettre sous traitement, et limiter ainsi la chaine de la transmission. L’OMS voudrait réduire la prévalence à moins de 1 cas pour 10 000 habitants, elle est actuellement de 2,29 pour 10 000 habitants aux Comores.




MOZAMBIQUE

C’est le grand jour au Mozambique, les élections générales s’ouvrent ce matin


13 millions d’électeurs sont appelés à élire le président, les députés, et les gouverneurs de provinces. Sauf immense surprise, le président sortant, Felipe Nyusi,  issu du parti Frelimo (le Front de Libération du Mozambique) devrait être réélu. Depuis l’indépendance en 1975 le Frelimo domine la vie politique mais perd peu à peu de son influence. Aux élections locales l’année dernière, il n’a fait que 51%.
En face il y a une opposition divisée, mais surtout l’ex mouvement de guérilla, la RENAMO. En principe il a rendu les armes, mais une partie de ses militants rechigne encore à jouer le jeu électoral, et rêve toujours de prise du pouvoir par les armes.
La campagne électorale a été tendue. On compte une dizaine de morts dans divers incidents. Cette semaine encore, un observateur a été tué en pleine rue.



Les observateurs semblent avoir beaucoup de problèmes pour faire leur travail

Il y a plusieurs missions d’observation du scrutin ; certaines chapeautées par des organisations internationales comme l’Union Africaine ou l’Union Européenne ; et puis il y a les observateurs nationaux de la société civile. Ce sont ces derniers qui rencontrent le plus d’obstacles. Certains sont accusés, à tort ou à raison, d’être proches de l’opposition. Tous les partis d’opposition ont signé un pacte pour révéler en temps réel tout ce qui se passera dans les bureaux de vote. La journée risque d’être chaude. On craint, comme c’est souvent le cas, une crise post-électorale.
On se souvient que le message principal du pape François il y a quelques semaines à Maputo était d’appeler à la paix, à la concorde… Aujourd’hui tout le monde semble avoir oublié que le pape est passé par là.




MAURICE - MADAGASCAR

Le week-end dernier a été particulièrement meurtrier sur les routes de Maurice et de Madagascar avec 13 morts dans seulement deux accidents


A Maurice, un mini fourgonnette avec 7 personnes à bord a fait une sortie de route inexpliquée à Rose-Belle, venant s’encastrer dans la façade du poste de police de la localité. 6 occupants, des jeunes, ont été tués sur le coup. Il n’y a qu’un seul survivant de 18 ans. Il raconte avoir supplié en vain le chauffeur d’aller moins vite.
A Madagascar, un taxi brousse est tombé d’un pont près de Farafangana, au sud-est de la grande île. 7 passagers sont morts. La cause de l’accident est stupide : un autre véhicule arrivait en face, la route est étroite et le pont encore plus étroit. Chacun a voulu passer le pont avant l’autre.





LA REUNION

La première préfète réunionnaise vient d’être nommée préfète de l’Aude


Sophie Elizéon, 48 ans, va occuper son deuxième poste de préfet. Elle était auparavant préfète de Belfort, le plus petit département français de métropole, 600km2 (presque deux fois Mayotte). Désormais elle administrera l’Aude, dans le sud de la France, un département qui a pour préfecture Carcassonne. Sophie Elizéon a été auparavant déléguée à l’égalité des chances des français d’outremer, nommée par François Hollande ; et c’est 5 mois après l’élection d’Emmanuel Macron qu’elle deviendra préfète.
 
Publicité