L'actualité régionale 1er Septembre

océan indien
OCEAN INDIEN
CARTE COI
COMORES

Un premier bilan complet chiffré de l’épidémie de Covid a été rendu public. On y souligne que toutes les îles sont touchées, mais que le virus serait relativement "inoffensif"


Les éléments principaux du travail de la Cellule d’Investigation et de Veille Sanitaire ont été publiés dans le quotidien national « Al Watwan ». On y parle du « caractère inoffensif du virus » malgré sa présence sur l’ensemble du territoire. Le « taux d’attaque » - c’est-à-dire le nombre de personnes infectées – est établi à 5,2 sur 10 000 habitants. Seulement 423 cas ont été diagnostiqués, 399 sont guéris. Il reste 17 cas actifs. 7 décès ont été enregistrés. L’île la plus touchée est celle de Grande Comore avec un taux de 6,7. La ville la plus touchée est la capitale d’Anjouan avec un taux de 9,9 cas pour 10 000 habitants.  Ces chiffres sont à mettre en parallèle avec la quantité de tests qui n’est pas très importante. Une personne qui souhaite se faire tester doit débourser l’équivalent de 50 euros, une somme très importante pour la majorité de la population. Le rapport souligne aussi ces insuffisances et manques de moyen. On note enfin qu’une localité de Moheli, Nioumachoi, est le seul endroit du pays où l’on a enregistré aucun cas de Covid. 


LA REUNION

L’Université de la Réunion affiche complet à cause de l’épidémie de Covid


Le nombre d’inscrits explose pour cette rentrée, avec plus de 1200 étudiants supplémentaires indique le site de Reunion la 1ère. Près de 18 200 étudiants sont inscrits à l’Université de la Réunion, soit une augmentation de 5% ; un chiffre jamais atteint. Le nombre d’inscrits augmente en raison de la crise du Coronavirus. De nombreux étudiants réunionnais ont décidé de poursuivre leur cursus dans l’île, renonçant à l’hexagone où sévit aussi une crise sanitaire sévère. Une partie des étudiants pourra assister aux cours en « présentiel », et les autres en ligne. Une « brigade Covid » a été mise en place au sein de l’université pour faire respecter les gestes barrières.



MAURICE

Le Premier Ministre s’est exprimé pour la première fois depuis la grande manifestation de samedi dernier


Des dizaines de milliers de Mauriciens étaient descendus dans la rue pour dénoncer le gouvernement dans sa gestion de la catastrophe écologique du Wakashio, une foule considérable demandait la démission de Pravind Jugnauth. Le premier ministre les a remerciés dans un discours télévisé hier soir, soulignant la « vivacité de la démocratie mauricienne et la liberté d’expression dans le pays ». Pravind Jugnauth a promis que l’enquête sur le naufrage allait avancer et a annoncé la nomination d’une cour spéciale présidée par un juge expérimenté. Le premier ministre a profité de l’occasion pour parler du déconfinement progressif avec le rapatriement de tous les Mauriciens bloqués à travers le monde avant le 30 septembre. A partir du mois d’octobre s’ouvrira une deuxième étape avec des autorisations de voyager pour des mauriciens et des résidents ; mais l’ouverture totale des frontières dépendra de l’évolution de l’épidémie dans le monde a-t-il souligné.



MADAGASCAR

Tous les moyens sont bons pour lutter contre le coronavirus : le bureau des douanes de Majunga a adopté une méthode originale...avec un four à micro-ondes


Tous les courriers reçus au bureau des douanes de la ville de Majunga, les lettres, les factures, sont placés dans un four à micro-ondes que l’on fait tourner au moins 50 secondes à température maximale; sachant qu’une forte chaleur anéantit le virus. Le receveur des Douanes de la grande ville du nord-ouest est fier de sa trouvaille et la fait connaître dans les médias. Cela n’enlève rien à la nécessité d’appliquer les gestes barrières et de porter le masque. Mais il fallait y penser, même si on peut penser  que le courrier n’est peut-être pas le mode de transmission le plus courant. Surtout à Madagascar avec les délais de la poste, le virus a sans doute largement le temps de mourir avant qu’une lettre n’arrive à son destinataire. 


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live