mayotte
info locale

L'actualité régionale 21 Février

vos rendez-vous
Téléphone portable
COMORES

Les consommateurs de téléphone et d’internet redeviennent des vaches à lait


Le gouvernement a publié un décret instituant une taxe sur les communications téléphoniques internationales entrantes. Elle devra être payée par les opérateurs qui se retourneront nécessairement vers leurs clients. Une autre taxe frappera les communications via internet via les systèmes habituellement utilisés  (Skype, Messenger, Watsapp, etc..)
Cette surtaxe avait d’ailleurs provoqué la grogne des usagers il y a quelques années avant qu’une concurrence s’installe avec l’arrivée de Telma.
Ces dernières années, le prix des communications avait tendance à baisser ; et là il va nécessairement repartir à la hausse




Dans l’actualité politique : c’est plié pour les recours. La Cour Suprême a donné un coup d’arrêt aux tentatives des candidats recalés

L’ancien vice-président Mohamed Ali Soilihi, plus connu sous son surnom Mamadou, avait déposé un recours contre son éviction de la course à la présidentielle. La Cour Suprême a tranché en disant qu’aucun recours n’est recevable, et la décision est valable pour tous. La liste des candidats reste donc inchangée, ils sont 13. La campagne officielle a commencé hier.
Mamadou, quoique recalé, a encore de la valeur et pourrait être courtisé par les autres candidats. Il a en effet une base électorale considérée comme solide. Il était finaliste en 2016. Chacun cherchera à obtenir un report de voix de sa part.



Houmed Msaidié,  fidèle parmi les fidèles du président Azali, a été nommé directeur de campagne du président sortant

Pour Houmed Msaidié, c’est une bouée de sauvetage. On le disait meurtri de ne pas avoir été investi pour la course au poste de gouverneur de la Grande Comore. Ce poste stratégique de directeur de la campagne de la majorité présidentielle le remet en selle pour la suite. Il peut espérer un grand poste en cas de victoire du candidat Azali




MADAGASCAR

Un sondage sur la corruption en dit long sur le degré de confiance des malgaches dans leurs institutions


L’étude a été menée par « Afro-baromètre », une ONG financée, entre-autres, par la Banque Mondiale et les coopérations européennes et américaines. Sur un échantillon de 1 200 personnes : 44% estiment que les gendarmes et les policiers sont les plus corrompus, devant les magistrats et les élus du parlement. Et surtout 69% ont peur des représailles si elles dénoncent un fait de corruption. C’est une claire indication au gouvernement que pour vraiment combattre la corruption, il faut une loi de protection de ceux qui sont susceptibles de la dénoncer… Une loi pour les « lanceurs d’alerte »



Un proche de l’ancien président malgache a été condamné à de la prison ferme

Hugues Ratsiferana était conseiller spécial du président Hery Rajaonarinamampianina. Il était poursuivi pour « détournement de matériel de l’Etat ». Une accusation qui n’a pas été très compliquée à prouver puisque l’on a retrouvé chez lui le mobilier de son bureau de travail lorsqu’il était en poste. Un an de prison ferme et la modique somme de 5 millions d’ariary d’amende, cela fait un peu plus de 1 200 euros




MAURICE

La justice mauricienne frappe fort contre les mules


Les  « mules », c’est ainsi que l’on appelle ceux qui transportent de la drogue cachée sur leur corps. Une passagère kenyane, une femme de 43 ans a été condamnée à 20 ans de prison par la Cour Suprême à Port Louis. Elle transportait 793 grammes d’héroïne sur elle. Elle a avoué devant la cour qu’elle avait transporté la drogue à la demande d’un pasteur nigérian. 
Le niveau de vigilance a été nettement relevé à l’aéroport de Plaisance. Les voyageurs provenant du Brésil ou  ayant transité par des pays africains sont particulièrement ciblés.




TANZANIE

Une célèbre trafiquante chinoise a été condamnée à 15 ans de prison


Yang Fenlan, 66 ans, on l’appelle la reine de l’ivoire. Elle était accusée d’avoir exporté 860 défenses d’éléphants. Cette femme d’affaires était présente dans le pays depuis les années 70, elle arrosait de nombreux intermédiaires pour son business qui a coûté la vie à des centaines d’éléphants massacrés par des braconniers. Elle avait été arrêtée en octobre 2015, en pleine campagne présidentielle. Avec trois autres complices elle doit payer plus de 11 millions d’Euros, le double de la valeur de l’ivoire exporté, sinon ce sera deux ans supplémentaires en cellule
 
Publicité