Aminat Hariti : « On a sauvé l’emploi à Mayotte durant la crise sanitaire »

zakweli
Aminat Hariti
Aminat Hariti, représentante de La République En Marche (LREM), était l’invitée de Zakweli ©Mayotte la 1ere
Aminat Hariti, représentante de La République En Marche (LREM), était l’invitée de Zakweli ce mercredi

« Un sentiment d’échec oui…forcément », la référente de LREM analyse ainsi le faible score d’Emanuel Macron dans les urnes à Mayotte. « On a ici une forte attente sur l’immigration et sur l’insécurité, mais ces problèmes ont commencé bien avant le quinquennat » se défend-elle, « vu l’ampleur du phénomène on a mis en place  plus de moyens, il va falloir faire encore plus ». « Le résultat du 1er tour est un message qui a été entendu à Paris » assure-t-elle.  

Aminat Hariti explique que le président a dû  se concentrer sur d’autres sujets, notamment l’épidémie de Covid : « on a sauvé l’emploi à Mayotte durant la crise sanitaire ». La représentante de LREM réfute les accusations de « travailler en solo », d’être « plus présente à Paris qu’à Mayotte» : « Je travaille sur le terrain ici avec les élus. Je suis une élue locale, je suis active dans le social. Je n’ai pas l’impression que ça se passe mal avec les autres partenaires d’AGIR, le NEMA ou le MODEM ».

« On a une population qui ne s’est pas exprimée, pour le deuxième tour, on va aller vers les Mahorais qui n’ont pas voté ». Aminat Hariti refuse de se prononcer sur son éventuelle candidature aux législatives, « on verra bien à l’issue de la présidentielle ».

Aminat Hariti, représentante de La République En Marche (LREM), était l’invitée de Zakweli ce mercredi