Camille Miansoni, procureur de la République quitte Mayotte pour Brest.

portraits
Miansoni
©Mayotte la 1ere
Après 3 ans à Mayotte, le procureur de la République Camille Miansoni est muté à Brest. Il quitte l’île dans un contexte sécuritaire assez tendu où son action est très critiquée par la population.
 
L’information a été confirmée par son supérieur hiérarchique le procureur général auprès de la cour d’appel de la Réunion Denis Chausserie-Laprée. Il s’est empressé d’ailleurs de préciser que le départ du procureur n’est pas une réponse à une quelconque demande de qui que ce soit. Il s’agit au contraire d’une promotion sur le tribunal judicaire de Brest. Un mouvement qui était dans les tuyaux depuis plusieurs mois.
le procureur générale auprès de la cour d’appel de la Réunion Denis Chausserie-Laprée
le procureur générale auprès de la cour d’appel de la Réunion Denis Chausserie-Laprée ©Mayotte la 1ere
Le procureur général a  tenu tout de même à apporter son soutien à Camille Miansoni qui fait depuis plusieurs mois l’objet d’attaques diverses.

Au travers Miansoni c’est l’institution judiciaire qui est attaquée … cela  n’est pas acceptable, ces mises en cause, ces insultes, ces injures sont inacceptables, je me  réserve le droit de faire identifier, rechercher les personnes à l’origine d’un certain nombre d’écrits constitutifs d’infractions pénales graves  

a déclaré Denis Chausserie-Laprée.
 
Camille Mancioni, le procureur de la République
©Mayotte la 1ere
Il faut dire que Camille Miansoni est arrivé à Mayotte dans un contexte, on ne peut plus compliqué.
Arrivé le 17 mars  2017 à Mayotte, le procureur de la République aura marqué les esprits. Etant le 1er procureur noir à exercer à Mayotte, son visage était familier de tous. Mayotte, une destination qu’il a choisie et non subie avait-il tenu à préciser à son arrivée dans l’île :

j’aurais pu rester en métropole, mais j’y ai vu une opportunité professionnelle, avec un territoire en phase de transition institutionnelle qui amène à conduire des chantiers exaltants.

Camille Mansioni
Le procureur de la République, Camille Mansioni ©Mayotte la 1ere
Effectivement, il n’a pas chômé durant ces 3 ans  qu’il aura passé à Mayotte, une île en pleine crise sociale avec des tensions tous azimuts. Les violences dans et aux abords des établissements scolaires, les conflits inter-villages, les coupeurs de routes, les décasages… ou encore l’immigration clandestine d’une manière générale. Camille Miansoni a été la cible d’attaques notamment sur un supposé laxisme de sa part concernant les migrants africains de Grands-lacs qui arrivent à Mayotte. Certains mahorais l’ont accusé de fermer les yeux parce qu’il s’agit de « ses cousins ».
Camille Miansoni, le procureur de la République revient sur les violences de Pamandzi
Il aura été pendant tout son séjour, aux yeux de la population l’incarnation,  d’une justice qui ne protège pas les citoyens et pourtant nombre d’avocats et de magistrats qui l’ont côtoyé assurent qu’il est l’un des procureurs les plus fermes et intraitables contre les délinquants de tout profils. Camille Miansoni va quitter le climat chaud de Mayotte pour  des températures plus douces de la  Bretagne