mayotte
info locale

Désenclavements, intégrations régionales et métropolisations : L’Afrique Subsaharienne est-elle vraiment un angle mort des mondialisations ? par Jean-Fabien STECK

monde
Jean Fabien STECK
PROFESSEUR JEAN FABIEN STECK ©PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU :
Journées d'études à Mayotte sur L' Afrique Subsaharienne : Jean-Fabien STECK, docteur en géographie, a partagé ses réflexions sur la question : ":L’Afrique Subsaharienne est - elle vraiment un angle mort des mondialisations ? "
 
                                                     

 
Jean-Fabien STECK, docteur en géographie, est maître de conférences à l'université Paris Nanterre et chercheur de l'UMR LAVUE.
Ses travaux portent sur l'informalité urbaine et la planification urbaine. Il est l'auteur de multiples ouvrages et articles sur l'Afrique, dont L'Afrique
subsaharienne, La documentation photographique, 2018.

Pour sa conférence, à Mayotte, sur le thème : " Désenclavements, intégrations régionales et métropolisations : L’Afrique Subsaharienne est-elle vraiment un angle mort des mondialisations ? " il a convié les participants à comprendre que... " contrairement à  une représentation qui fait souvent de l’Afrique un angle mort de la mondialisation, il n’en est rien parce que, par des multiples réseaux, l’Afrique est connectée au monde et suscite l’intérêt notamment des investisseurs internationaux sur le territoire."

Il a précisé que, pour lui géographe, ce qui l'intéresse, c'est de réfléchir à la façon dont cette intégration de l'Afrique à la mondialisation se décline sur un certain nombre d'espaces.

    ... " L'espace africain pris à l’échelle continentale mais il y a aussi l’échelle d'un certain nombre d'états, certains états sont plus intégrés à la mondialisation que d'autres. On peut penser à l’Afrique du sud, au Kenya, La Côte d' Ivoire, d'autres le sont moins, on peut penser à la Centrafrique
qui cumule un certain nombre de handicaps, notamment, par exemple, celui d'être enclavée, a -t-il indiqué avant d'ajouter : L'absence de réseaux de communication fait qu’un certain nombre d'espaces sont en marge. En fait, la vraie difficulté aujourd'hui du continent africain, ce n' est pas tellement
d' être en marge de la mondialisation mais plutôt de gérer les inégalités sociospatiales qu'on rencontre au sein même du continent, au sein duquel il y a des écarts énormes notamment entre des métropoles qui sont pleinement intégrées dans les réseaux des métropoles mondiales, on peut penser à Johannesburg, à Lagos, à Nairobi et puis d'autres villes, voire, évidemment, le monde rural qui peut paraître bien plus distant." (Jean Fabien STECK)
JEAN-FABIEN STECK
©PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU : PROFESSEUR JEAN-FABIEN STECK

CLIQUEZ CI - DESSOUS pour écouter la suite des explications du Professeur Jean Fabien STECK dans une interview accordée à Emmanuel TUSEVO DIASAMVU.

Parmi les questions posées par Emmanuel Tusevo:

  - Pendant que je vous suivais au cours de votre exposé, je me suis demandé pourquoi, vous, professeur Jean Fabien  STECK , vous n'évoquiez pas Mayotte, Les Comores ni Madagascar. Pourquoi ?

  - Il y a une éternelle interrogation qui revient souvent : est- ce que Les Comores ne fait pas partie de L' Afrique ? Et Madagascar ? Et Mayotte ?

ECOUTEZ Les réponses du Professeur Jean Fabien STECK :

Interview Jean Fabien STECK

REPORTAGE : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU
CONF
©PHOTO : EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU

Nous diffuserons prochainement l' intégralité de la conférence du professeur Jean Fabien STECK dans l'émission LES ENTRETIENS DE MANU sur Radio Mayotte La 1ère.fr ........ VOUS SEREZ PREVENUS DE LA DATE DE DIFFUSION

https://la1ere.francetvinfo.fr/mayotte/emissions-radio/entretiens-manu

 
EMISSION
L'émission "Les entretiens de Manu" présentée par Emmanuel Tusevo Diasamvu se veut un face à face radiophonique, un entretien sans détour, sans langue de bois, soit avec un invité soit plusieurs, des personnalités ou pas.









 
Publicité