mayotte
info locale

Emmanuel Macron à Mayotte : "Mayotte et la France, à la vie à la mort" [SYNTHESE]

macron mayotte
Dans un discours à Mamoudzou, le chef de l'Etat a réaffirmé en Français et en Shimaoré le lien indéfectible entre la France et Mayotte. Il a également évoqué la sécurité, l'immigration clandestine et le développement des infrastructures.
"Maoré na Farantsa paka tcho !" (traduction : Mayotte et la France, jusqu'au bout, à la vie à la mort) : c'est en shimaoré que le chef de l'Etat s'est exprimé devant la foule à Mamoudzou. Il a ainsi réaffirmé le lien entre la France et Mayotte. Parsemant son discours de propos en shimaoré, Emmanuel Macron confie que lors de sa campagne en 2017, Mayotte est "l'endroit de France où j'ai reçu le plus de baisers." "Mayotte, c'est vous et Mayotte c'est la France". 
 

La sécurité et l'immigration clandestine

Le chef de l'Etat a longuement évoqué la sécurité, la lutte contre l'immigration clandestine. "Depuis plusieurs mois nous avons réinvesti pour la sécurité des Mahorais"

Il y a aujourd'hui 1500 personnes. des soldats, des marins, des policiers, des gendarmes, des douaniers, l'ensemble des services de l'Etat avec vos policiers municipaux, qui sont mobilisés. Nous venons de les remercier dans le cadre de l'opération Shikandra. Merci à eux. Grâce à leur travail nous sommes en train d'améliorer les résultats en matière de lutte contre l'immigration clandestine. Je sais ce que vous vivez. Les chiffres sont là : ce seront plus de 25.000 reconduites qui seront effectuées cette année. La sécurité sera au rendez-vous. C'est ce qui est dû à Mayotte.

-Emmanuel Macron à Mamoudzou


Emmanuel Macron a également estimé que la France "travaille mieux avec les Comores". Nous avons signé avec vos élus qui étaient présents des textes pour éviter les départs, pour lutter contre la misère qui vient jusqu'ici. Il a également évoqué les moyens accrus pour la police, la justice.

Santé et éducation

"La France c'est la sécurité" a-t-il affirmé. "Il nous faut mieux lutter contre le travail clandestin et l'habitat illégal". "La France c'est aussi la santé" a poursuivi le président. Concernant l'hôpital, "à partir du 1er janvier vous aurez enfin une Agence de Santé pour Mayotte et les travaux pour le deuxième hôpital vont enfin commencer."  

Concernant l'éducation, "on confirme les moyens mais on va accélérer la mise en oeuvre sur le terrain. Avant la fin de ce quinquennat ce sont 800 classes nouvelles qui seront ouvertes à Mayotte (...) Les mamans ont le droit d'avoir ici des enfants qui soient élevés, éduqués et qui puissent bâtir un avenir". 
 

La piste de l'aéroport et le port

Emmanuel Macron a également évoqué l'allongement de la piste de l'aéroport, réclamée depuis des lustres, mais jamais obtenue. 

La piste quand je suis parti de Paris, on m'a dit "y'en a pas besoin, c'est très cher. Et d'ailleurs ça fait 20 ans qu'on le promet et qu'on le fait pas". Alors qu'est ce qu'on va faire ? D'abord à très court terme, on va encadrer les prix et on va obliger à plus de concurrence pour éviter qu'il n'y ait qu'une compagnie. ça, on peut le faire très vite. Deuxième chose, pour la piste, quand je suis arrivé à Mayotte, j'ai compris que la piste était courte. Oui, on le fera (NDLR : le rallongement de la piste). Il n'y aura pas d'étude d'impact pour savoir s'il faut faire ou pas, elles ont été faites plusieurs fois. 

- Emmanuel Macron
 


A propos du port de Longoni, il estime que Mayotte peut avoir une activité économique beaucoup plus importante. "Je veux qu'on investisse sur le port. Mayotte se construira par la filière de la pêche, par le port, parce que Mayotte est située dans une région qui a de la croissance. Il n'y a aucune fatalité."
 

Le discours en intégralité

Emmanuel Macron à Mayotte : le discours de Mamoudzou
Publicité