L’actualité régionale du 30 novembre

océan indien
Inflation Comores
Un virus plus contagieux mais moins dangereux selon des médecins sud-africains, des fruits et légumes sous surveillance à Maurice, une intoxication à la viande de Tortue à Zanzibar, et un incendie au marché de Moroni sont au sommaire de l’actualité régionale

COMORES

Une scène de désolation au grand marché de Volo-Volo à Moroni : une partie du marché a été ravagée par un incendie le week-end dernier

Le feu s’est déclenché en pleine nuit de vendredi à samedi dans la partie du marché où sont entreposées les fripes. Des montagnes de vêtements et de chaussures se sont enflammées pour une raison inconnue. Les commerçants ont tout perdu. La municipalité de Moroni reconnait que le marché est sous sa responsabilité et qu’il n’y avait pas de gardiennage assuré cette nuit-là, mais la mairie dit qu’elle n’a pas d’argent pour indemniser les commerçants. Ces derniers se sont rendus au ministère de l’intérieur pour demander l’ouverture d’une enquête. Ce sinistre tombe au plus mal alors que les affaires ne sont pas bonnes en ce moment. La fréquentation du marché aurait baissé avec la crise Covid.    

AFRIQUE DU SUD

Le nouveau variant « Omicron » est-il vraiment plus dangereux ? Alors que le monde entier s’affole et ferme les frontières, des médecins sud-africains présentent une version plutôt rassurante de la dernière mutation du coronavirus

Le Dr Angelique Coetzee est présidente de l’association des médecins libéraux d’Afrique du Sud, elle a ausculté une trentaine de patients dont une moitié n’étaient pas vaccinés, infectés par ce nouveau virus. Ses constatations sont rassurantes : « les symptômes sont une grande fatigue, une toux sèche, parfois un peu de fièvre mais rien de comparable avec le variant Delta » dit-elle. Elle ne comprend pas que l’OMS ait présenté ce variant comme « extrêmement dangereux ». Le Dr Coetzee reste prudente : « Je ne dis pas qu’il n’y aura pas de maladies graves, mais pour l’instant les patients que nous avons vu, même les non-vaccinés, ont des symptômes légers ». Elle ajoute : « je suis persuadée que beaucoup de gens en Europe ont ce virus, mais cela a été peu détecté parce qu’on était à l’affût du variant Delta ». Par ailleurs un expert sud-africain des maladies infectieuses, le professeur Salim Abdoul Karim assure que les vaccins actuels sont probablement efficaces contre le ce variant. Bref, à en croire les sud-africains, l’apparition ce virus très contagieux mais moins dangereux prenant le dessus sur le variant Delta serait finalement une bonne nouvelle. Affaire à suivre… Il ne faut trop s’avancer.  

MAURICE L’île Maurice prend des précautions maximales. Outre l’arrêt des liaisons aériennes, une mise en quarantaine des produits frais est également décidée

Les produits frais en provenance d’Afrique du Sud seront un peu moins frais. Une mise en quarantaine de 48 heures est désormais exigée pour les fruits et légumes avant qu’ils prennent l’avion. Ils devront être pré-emballés, et non pas en vrac. Arrivés à Maurice, ces produits frais seront transférés immédiatement vers une chambre froide de l’aéroport où ils seront entreposés encore 48 heures avant d’être mis à disposition des importateurs. Le ministère mauricien de l’agriculture assure qu’il n’y aura pas de frais supplémentaires pour les commerçants. Lors d’une vague précédente de l’épidémie, les Mauriciens avaient aussi pratiqué la désinfection des cartons arrivant par fret aérien et maritime.  

ZANZIBAR

Une nouvelle intoxication mortelle à la viande de tortue de mer a eu lieu dans l’archipel de Zanzibar. 7 personnes sont mortes et 24 sont hospitalisées dans un état grave

Cela s’est passé dans un village de pêcheurs de l’île de Pemba. Des habitants ont fait un festin de viande de tortue vendredi dernier. Le même jour trois personnes sont mortes, deux autres ont succombé le lendemain samedi, et encore trois autres dimanche. Le bilan risque malheureusement de s’alourdir puisque 24 personnes ont été hospitalisées, certaines dans un état jugé préoccupant. Ces empoisonnements à la viande de tortue marine sont fréquents dans l’Océan Indien, surtout à Madagascar. La consommation de la chair de tortue est interdite non seulement pour préserver l’espèce, mais aussi pour la sécurité des consommateurs. On sait que pendant la saison chaude les tortues se nourrissent d’algues toxiques qui ne leur font rien, mais peuvent tuer les humains.