Maimoun Ousseni : « On a envie d’être dans un environnement sain »

zakweli
Maimoun Ousseni, chargée d’animation bénévole de l’association « Randoclean »
Maimoun Ousseni, chargée d’animation bénévole de l’association « Randoclean », était l’invitée de Zakweli ce vendredi ©Mayotte la 1ere
Maimoun Ousseni, chargée d’animation bénévole de l’association « Randoclean », était l’invitée de Zakweli

« Randoclean » est une association née en septembre 2020 à Mayotte, « c’est un mouvement éco-citoyen qui allie la randonnée et le ramassage des déchets. Nous comptons 84 membres à ce jour et nous organisons des randonnées découvertes dans des sites naturels, tout en les nettoyant ». « Nous avons commencé une campagne commune par commune. Le but est de sensibiliser le grand public, et surtout le jeune public ».

« Les sites naturels sont toujours malheureusement de plus en plus pollués » regrette Maimou Ousseni, « on a l’impression que cela ne s’arrêtera jamais ». Selon elle « les plages et les mangroves sont particulièrement souillées par des déchets plastiques, des canettes, et même des encombrants tels les machines à laver et autres appareils électroménagers déposés n’importe où ».

Maimoun Ousseni regrette que l’environnement n’ait pas eu plus de place dans la campagne électorale des législatives. « Il faudrait sanctionner, sur le principe du pollueur-payeur. On a envie d’être dans un environnement sain ».