Madi Madi Souf : « On doit déployer l’armée pour donner un coup de main aux gendarmes »

zakweli pamandzi
Madi Soufou
©Mayotte la 1ere

Le maire de Pamandzi, Madi Madi Souf, était l’invité de Zakweli ce jeudi.

Il commente la décision de placer sa commune en confinement total comme Dzaoudzi-Labattoir et Bouéni :

ce n’est pas une surprise pour moi, l’ARS a constaté une nette augmentation des cas. C’est une bonne initiative pour la santé publique

Le maire émet cependant quelques doutes sur le respect du confinement : « il y a une partie de la population sui va se confiner, mais d’autres ne pourront pas rester dans leurs maisons de fortune ». Pour faire respecter cette mesure, Madi Madi Souf propose une solution :

Il faut déployer l’armée pour donner un coup de main aux gendarmes.

Une question reste en suspens : avec ce confinement les personnes âgées de Pamandzi pourront-elles aller se faire vacciner à Mamoudzou ? « J’en parlerai avec l’ARS. Je pense que ce sera possible puisque ces personnes sont transportés par les moyens de la commune ».

A propos de l’insécurité, le maire de Pamandzi indique que les services de la police municipale ont été renforcés : « Nous sommes passés de 6 à 13 agents. La police municipale travaillait auparavant de 7h à 14h, désormais c’est de 7h à 22h. Nous allons signer une convention avec le procureur et le préfet pour renforcer encore l’action de cette police municipale ».

Enfin, concernant le retrait de l’Interco de petite-terre, le maire dit : « Je n’y suis pour rien. Ce n’est pas moi qui ai instauré ce système de tournante qui n’a pas été respecté. La majorité a décidé ». Pour l’avenir, Madi Madi Souf se dit favorable à une grande communauté d’agglomération avec la Cadema et de grands projets, et il lâche une petite bombe : « Pourquoi pas un pont entre petite et grande terre ? »

Les Outre-mer en continu
Accéder au live