[TRIBUNE LIBRE] Said Houssene Abdourraquib rend hommage à son club, le FCM, qui souffle ses 43 ans bougies

football
le premier match officiel du FCM en 1978
Photo du FCM lors de son premier match officiel en 1978 face à Rapide de Labattoir.

Alors que le FCM s'apprête à écrire la plus belle page de son histoire en disputant un 32e de finale de coupe de France, le club a fêté, ce vendredi, ses 43 ans d'existence. L'occasion pour Said Houssene Abdourraquib de rendre hommage à son club. 

"Deux clubs se sont formés après la disparation de Kouka Sport, la seule association sportive recensée dans le village. Le premier s’appelait Espoir Club de M’tsapéré et le second voit le jour, officiellement, deux ans après, il s’agit d’Eclair de M’tsapéré. Ces deux clubs  prenaient part aux différentes rencontres officielles organisées par les instances fédérales.
 
Deux années de rivalité qui accentuaient la division animée par les querelles des anciens du village.
Deux années de duel sans résultat qui ramollissaient ce que Kouka Sport nous a légué mais qui faisaient les affaires des leaders politiques territoriales.

FCM photos souvenirs
Rodez/FCM, 7e tour de coupe de France en 2016

Espoir était calqué de M’balamangua alors que la majorité des membres, comme à Eclair  était issue du haut du pont, qui était dressé par idéologie comme frontière. "Va à M’balamangua que quand tu vas à l’école" lui disait-il. Et de l’autre côté "Euh! Tu es de quelle famille"?

C’est la période de trouble et d’instabilité politique où certains habitants des différents quartiers de mon village, poussés par autrui ne pouvaient ou ne voulaient pas se rencontrer ou se côtoyer qui ont installé des barrières virtuelles débouchant  sur la nationale 1 à l’unique pont de M’tsapéré logeant cette nationale de Magazakavani à Doujani.

FCM photos souvenirs

L’histoire (Kouka Sport) a fait que ces deux clubs soient complémentaires. Donc la fusion s’imposait car jamais un des deux pouvait ramener un trophée dans le village. "Unir les compétences et les  connaissances" était la clé de la porte nous conduisant au succès, à l’entente et au rejet des clivages.

Chose faite avec succès qui a tracé la belle époque du Football Club M’tsapéré (FCM) ce 19 février 1978.

Cette union a servi non seulement pour le sport mais aussi pour la cohésion sociale. L’unité retrouvée grâce au football qui referme les frontières imaginaires de nos aïeux.  
Un club reconnu par tous au vu de son rayonnement organisationnel, un club qui a sa place sur le plan régional.

FCM photos souvenirs

L’histoire continue et se développe de mieux en plus par générations, avec des périodes marquants l’histoire du football mahorais. L'exemple ce 25 février, au froid, dans la région centre.
Nous Zancien, ne pouvons que nous réjouir.

Le ciel nous a donné raison, courage à vous, joyeux anniversaire et bonne continuation les jeunes."

Said Houssene Abdourraquib

FCM photos souvenirs