publicité

Violences à M'tsapéré : le point sur les interpellations des jeunes de Doujani

Des informations inexactes circulent affirmant que les jeunes interpellés ont été tous relâchés. Pourtant seuls deux jeunes, non impliqués par les événements de la nuit du 13 mars 2018, ont été mis hors de cause et relâchés.  

  • Réné Lataste
  • Publié le , mis à jour le
Le point sur la situation après vérification auprès du commissariat de Police : 
 
  • 7 personnes ont été interpellées (et non 10 comme annoncé au départ par les enquêteurs)
  • 1 mineur de 12 ans a été déféré hier devant le juge. Il est en détention dans le secteur des mineurs.
  • 4 autres interpellés (2 majeurs et 2 mineurs majorables terminent leur garde à vue au commissariat. Tous les 4 ont clairement été identifiés comme des éléments moteurs. Ils sont déférés auprès du juge.
  • 2 jeunes ont été mis hors de cause et relâchés.
Par ailleurs les enquêteurs ont entendu le kinésithérapeute, locataire de la maison dans laquelle une partie de la bande interpellée s'était réfugiée. Sa déposition a permis de libérer deux jeunes non impliqués par les événements de la nuit du 13 mars 2018 à M'tsapéré.

La police a souligné le rôle positif de ce témoignage qui a permis de faire avancer l'enquête et d'identifier les véritables auteurs des violences.

Dans la confusion des informations qui circulent actuellement sur certains médias et réseaux sociaux, accusant le kinésithérapeute d'avoir fait un témoignage-alibi pour toutes les personnes interpellées, il a dû quitter son domicile. 
Interpellation de bandes de jeunes soupçonnés des violences à M'tsapéré

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play