Le rapport de l’Inspection Générale des Finances

politique
A l’analyse du rapport de l’inspection générale des finances qui dénonce le coût faramineux des agences d’Etat, la presse écrite et le 20h de France 2 pointent du doigt des agences douteuses dont l’ADCK. 
Pourtant, on ne trouve nulle trace de l’établissement calédonien dans le rapport commandé par le Gouvernement Fillon. 

Le personnel de l’Agence de Développement de la Culture Kanak (ADCK), a été surpris par cette annonce mais reste confiant. Le secrétaire général de l’ADCK affirme, en effet, que là où ces agences ont augmenté leurs dépenses de 6 %, l’ADCK n’a augmenté les siennes que de 2%. Par ailleurs, le budget de l’ADCK, (1 milliard CFP par an) n’a pas bougé depuis 10 ans, l’État participant à hauteur de 340 millions CFP.

Plus étonnant, parmi les 11 agences culturelles citées dans ce rapport officiel (http://www.economie.gouv.fr/files/2012-rapport-igf-l-etat-et-ses-agences.pdf), il n’ est pas du tout fait mention de l’ADCK, devenue, cette année (officialisation le 21 août dernier) établissement public de Nouvelle-Calédonie.

Regardez l’enquête de Charlotte Risch et Claude Bretegnier :

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live