Dossier spécial nickel

nickel
La Nouvelle-Calédonie cache peut-être bien des trésors en terres rares, une étude vient d’être lancée pour dresser un inventaire précis de ces éventuelles nouvelles ressources.
Riche en Nickel , la Nouvelle-Calédonie veut tenter de rester maître du jeu dans la gestion de sa principale richesse, hier , la province sud a annoncé la mise en oeuvre d’un partenariat inédit entre l’institution et les industriels pour l’exploitation de deux massifs très convoités. Didier Julienne, stratège, spécialiste des ressources naturelles est en visite en Nouvelle-Calédonie, à l’invitation de l’AR IHEDN NC.

Massif de Prony et Pernod : l’union fait la force

Une déclaration d’intention a été signée, mardi, entre la province sud et les sociétés Vale Nouvelle-Calédonie et la Société le Nickel (SLN) pour mettre en place un programme commun de collaboration pour explorer les gisements de Prony et Pernod. Dans un premier temps cette collaboration permettra d’estimer les réserves de ces deux gisements qui alimentent depuis toujours toutes les convoitises. Des études seront ensuite réalisées pour définir les meilleures conditions d’exploitation pour aboutir à un projet de valorisation de Prony et Pernod avec un maximum de retombées économiques pour la province sud et plus largement pour la Nouvelle-Calédonie. Un compromis enfin trouvé après de nombreuses années de tractations qui semblent satisfaire toutes les parties concernées.

Ci-dessous, le reportage de Dave Wahéo-Hnasson et de José Solia :

La Nouvelle-Calédonie, une terre rare ?

La Chine est le premier producteur mondial de terres rares, avec plus de 95% de la production. Sa stratégie actuelle est de rapatrier la transformation. Elle veut développer une industrie de plus en plus sophistiquée, développer des produits à haute valeur ajoutée. Elle impose donc des quotas pour limiter l’exportation des terres rares ce qui provoque une crise sérieuse sur ce marché, d’ici 2015, il n’y aura quasiment plus de terres rares disponibles, puisque la Chine consommera l’intégralité des terres rares qu’elle produit...

D’où l’urgence d’accélérer les prospections à travers le monde. Terre de nickel, la Nouvelle-Calédonie, pourrait bien regorger de terres rares, ces composantes essentielles aux nouvelles technologies. Le dernier inventaire des ressources calédonienne a plus de trente ans...Géologues et industriels ont décidé de relancer une étude des sols avec les moyens techniques d’aujourd’hui.

Ci-dessous, le reportage de Nathalie Daly et de Claude Bretegnier :


Les Outre-mer en continu
Accéder au live