Vie chère : l'intersyndicale bloque le siège du gouvernement

économie
Intersyndicale contre la vie chère
L'intersyndicale contre la vie chère entame un bras de fer avec le gouvernement afin qu’il signe les accords économiques récemment conclus.
L'intersyndicale contre la vie chère, composée d'une centaine de syndicalistes et menée par Didier Guénant-Jeanson (USOENC), accompagné entre autres de Jean-Pierre Kabar (COGETRA), David Meyer (Fédération des fonctionnaires) s'est postée ce matin devant la porte d'entrée du gouvernement. Suite aux réunions de la commission contre la vie chère, le gouvernement s'était engagé à prendre des mesures. Or, selon l'intersyndicale, aucune action n’a été engagée.


David Meyer, secrétaire général de la Fédération des fonctionnaires explique les raisons de ce coup de colère (interview Coralie Chaillan)


Un bras de fer
Suite à ce blocage, l'intersyndicale a obtenu une entrevue avec Harold Martin le président du gouvernement, réunion qu'ils demandaient depuis le 18 octobre dernier, afin que le gouvernement apose sa signature et décrète les textes qui en découlent. L'organisation syndicale compte maintenir ce bras de fer jusqu'à la concrétisation de ces accords et menace d'une action à la rentrée si rien n'est fait.


No comment du blocage de ce matin 27 novembre 2012, avec intervention de Didier Guénant-Jeanson sur des images de Robert Tamanogi

Le conflit en photos

Intersyndicale contre la vie chère
2 - Intersyndicale contre la vie chère
Manifestation de l'Intersyndicale contre la vie chère
Manifestation de l'Intersyndicale contre la vie chère en novembre 2013 ©NC1ère
4 - Intersyndicale contre la vie chère
5 - Intersyndicale contre la vie chère
6 - Intersyndicale contre la vie chère



karine.boppdupont@francetv.fr (avec GLB)

Les Outre-mer en continu
Accéder au live