nouvelle calédonie
info locale

Assises : le procès de la fusillade du Cap à Bourail

justice
tribunal de Nouméa
©NC 1ère
C'est une histoire de servitude qui a mal tourné, dans le box des accusés, Donald Debels. Il est poursuivi pour tentative d'assassinat sur ses voisins et sur un gendarme.
Depuis plusieurs années, Donald Debels et Didier El Atui étaient en conflit à cause d'une histoire de servitude et d'un portail mal refermé. 
 
Pour rendre visite à sa mère, Donald Debels devait emprunter un chemin qui passait sur la propriété des El Atui...
Une banale histoire de voisinage qui a mal tourné.

Le 1er décembre 2007, sous l'emprise de l'alcool, Donald Debels a ouvert le feu sur la famille El Atui, dans leur maison du Cap à Bourail.
Mis en fuite par l'épouse de Didier El Atui, Donald Debels a reçu plusieurs balles dans le corps.
 
Au moment de son interpellation, quelques heures plus tard à Népoui, Donald Debels, déchaîné, a aussi tiré en direction des gendarmes. 
 
Finalement, le forcené a été interpellé par les forces de l'ordre, sans faire de blessés.

Pas de morts dans cette affaire, c'est presque un miracle vu le nombre de coups de feu tirés dans tous les sens.
 
La cour d'assises de Nouméa examine depuis jeudi, cette affaire où l' accusé risque la perpétuité.
 
Une affaire de réglement de comptes à la sauce Western calédonienne.
 
 

Le reportage de Charlotte Mestre et de Robert Tamanogi.

DMCloud:16551

 

Publicité