38e congrès du Palika: "l'indépendance, nous y sommes !

politique
congrès Palika Hienghène
©NC 1ère
En congrès à Hienghène, les militants du Palika ont affirmé n'avoir qu'un seul objectif: l'accession à la pleine souveraineté. Le parti de Paul Néaoutyine n'a pas hésité à critiquer la proposition de l'Union Calédonienne, autre composante du FLNKS qui souhaite créer une "assemblée référendaire".
Impossible de faire un pas en arrière, selon le Palika, la seule issue de l'Accord de Nouméa c'est l'indépendance d'où le choix du slogan de ce 38e congrès: " l'indépendance nous y sommes".
Inscrite dans la Constitution et l'Accord de Nouméa, la pleine souveraineté est toute proche a donc insisté le Palika.
Il n'y a pas de consensus à rechercher en 2014, il faut rester uniquement dans le cadre de l'Accord de Nouméa et ne pas avoir peur d'aller jusqu'à son terme, en consultant les Calédoniens. La position du Palika est claire, pour convaincre les concitoyens, le mouvement indépendantiste met en avant son expérience dans la gestion des affaires publiques. 
 
Le parti de Paul Néaoutyine n'a donc pas l'intention de valider la proposition de l'Union Calédonienne qui souhaite créer une "assemblée référendaire" qui regrouperait tous les partis politiques calédoniens.
 
En revanche, le Palika et l'Union Calédonienne semblent être parfaitement d'accord sur un point: la surveillance des listes électorales et l'appel aux militants pour s'inscrire au plus vite afin de participer aux élections de 2014.
 

Le reportage de Marguerite Poigoune de Radio NC 1ère.

bilan 38e congrès du Palika

 

Le reportage de Gilbert Assawa et de Maurice Ségu lors de l'ouverture de ce 38e congrès marquée par une cérémonie rendant hommage aux anciens.