Xavier Gravelat, Vice-Président du syndicat des exportateurs de minerai, invité de la rubrique nickel du mardi 2 septembre 2014

nickel
Xavier Gravelat, Vice-Président du syndicat des exportateurs de minerai
©NC1ère
Xavier Gravelat, Vice-Président du syndicat des exportateurs de minerai, était l'invité d'Olivier Jonemann ce mardi soir. Au menu, notamment, le premier dispositif anti-amiante jamais installé sur mine en Nouvelle-Calédonie ou encore les exportations de minerai vers le Japon et la Chine.
La rubrique nickel de ce mardi 2 septembre, présenté par Olivier Jonemann, a débuté par la présentation du tout premier dispositif anti-amiante installé sur mine en Nouvelle-Calédonie .
Depuis un siècle qu'on exploite le nickel, en effet, aucun mineur n'avait jamais pris de précaution contre l'amiante à l'état naturel.C'est désormais chose faite avec la société MONTAGNAT qui innove avec des engins équipés d'un système de filtration des fibres . Une précaution, plus qu'une obligation comme nous l'expliquent Olivier JONEMANN et Cédric MICHAUT:

Invité de la chronique d'Olivier Jonemann, Xavier Gravelat , Vice-Président du syndicat des exportateurs de minerai, revient sur l'intérêt d'un tel filtre. Au cours de cet entretien, il est surtout revenu sur les nouveaux prix de vente du minerai au Japon et sur les exportations vers ce pays mais aussi vers la Chine:


Des nouvelles maintenant du marché qui sont bonnes. Les prix du nickel se maintiennent à la hausse puisque la tonne de métal valait 18655 dollars, lundi, à Londres (au LME, Le London Metal Exchange). Les stocks ont encore progressé de quatre mille tonnes ces deux dernières semaines. Ils s'établissent à 328 860 tonnes : c'est 100 000 tonnes de plus que l'an dernier à la même époque, quand le nickel valait moins de 14 000 dollars la tonne.