Lancement de la semaine de la mobilité

transports
semaine de la mobilité
La semaine de la mobilité a été officiellement lancée ce lundi et se terminera avec un dimanche en mode doux sur l’Anse Vata. Différentes manifestations seront organisées tout au long de la semaine. Le but : amener les Calédoniens à revoir leurs façons de se déplacer.
Changer les mentalités des Calédoniens autour des transports et peut-être même les amener à délaisser leur voiture. L’objectif de la semaine de la mobilité est ambitieux au pays du roi 4x4... Emmener ses enfants à l’école, aller au travail, faire un saut chez le chinois…la moitié de nos déplacements quotidien s’effectuerait dans un rayon de 3 km. Des trajets où l'on peut aisément abandonner sa voiture, et que la semaine de la mobilité a dans son viseur. Plus qu’une révolution immédiate, les institutions veulent inciter la population à une réflexion sur le long terme. 

Pour appuyer ce message, plusieurs arguments sont mis en avant comme l’environnement, le rétablissement d’un lien social ou l’amélioration de la circulation à l’entrée de Nouméa. Mais le dernier, et pas des moindres, est celui du porte-monnaie. Parmi les actions proposées cette semaine, la journée de jeudi sera consacrée au covoiturage. Un mode de transport discret mais  bien présent sur le Caillou. Plus de 2 500 personnes sont inscrites sur le seul site dédié en Calédonie. Une façon écologique et économique d’utiliser sa voiture...

Pour continuer cette réflexion au-delà de la semaine de la mobilité, la Province Sud, la Dimenc et huit autres établissements publics ont signé la charte de l’écomobilité. Une liste d’action en faveur des transports alternatifs à réaliser pendant un an. Ou comment les pouvoirs publics peuvent montrer l’exemple et s’engager sur la durée. 


Camille Fabre, représentant de l’ADEME en Nouvelle-Calédonie, explique, au micro de Charlotte Mestre, comment se déplacer autrement dans notre vie quotidienne...

ademe itw



Les Outre-mer en continu
Accéder au live