Quatre tours de Saint-Quentin démolies à l'explosif

urbanisme
Destruction Tour de Saint-Quentin
©NC 1ère
C'était le moment fort de ce week-end: quatre tours de Saint-Quentin sont tombées ce dimanche matin après la mise à feu de plus de 400 kilos d'explosifs. Un moment d'émotion, pour tout un pan d'histoire disparu du paysage en quelques secondes. Les images au ralenti...
Il était 11 heures ce dimanche matin lorsque les quatre tours de Saint-Quentin se sont effondrées. Les bâtiments emblématiques du boom du Nickel, dans les années 1970, ont été détruits à l'explosif. La mise à feu simultanée des 436 kilos de charges a provoqué l’implosion des quatre tours. L’effondrement a duré moins de quatre secondes pour détruire quatre immeubles de 46 mètres. Cette destruction a généré près de 24 000 tonnes de gravats, qui seront broyés et déferraillés par des entreprises locales,  puis évacués sur plusieurs mois sur la zone d’endigage de Koutio Kouéta.

L'effondrement des quatre tours de Saint-Quentin doit marquer un tournant décisif dans l’objectif de réaliser un projet de grande ampleur au cœur de la croisée des trois communes Nouméa, Dumbéa et Mont-Dore. Un nouveau quartier devrait voir le jour dans les dix années à venir.



Les images au ralenti de Michel Bouillez


C'était le moment fort de ce week-end: quatre tours de Saint-Quentin sont tombées ce dimanche matin après la mise à feu de plus de 400 kilos d'explosifs. Un moment d'émotion, pour tout un pan d'histoire disparu du paysage en quelques secondes. Les images au ralenti...