Agripédia, un site à destination des agriculteurs, professionnels comme amateurs

agriculture
Agripédia
©Agripédia
Lancé par l’IAC, le site internet propose plusieurs centaines de fiches sur les ressources végétales et animales et de nombreux conseils pratiques à destination de tous.

L'Institut agronomique calédonien lance un nouveau site web, Agripédia.nc. Une plateforme qui regroupe plus de 300 fiches techniques réalisées par des chercheurs et techniciens sur les plantes et les pratiques culturales. Une mine d'information en quelques clics.

Plus de 300 fiches

Pour chacun des fruits qui proviennent de la station de recherche agronomique de l’IAC à La Foa, l’institut a développé des savoirs scientifiques et techniques. Ce sont ces informations patiemment constituées depuis une vingtaine d’années par ces chercheurs, ingénieurs et techniciens, qui sont mis en ligne sur la plateforme Agripédia.nc. 
Au total, plus de 300 fiches techniques qui concernent non seulement les ressources végétales, mais aussi les ressources animales, le tout accompagné de conseils d’’experts. 
L’objectif est de permettre à chacun d’accéder gratuitement à des informations faciles à comprendre.
"Surtout, on a mis en place des moteurs de recherche qui permettent soit en tapant des mots-clés de trouver directement la fiche qui les intéresse, soit, en utilisant des filtres, par exemple le type de sol ou la couleur des fleurs, ou si c’est un agrume ou un tubercule, de pouvoir accéder à la multitude de fiches présentes" explique Estelle Bonnet-Vidal, chargée du projet Agripédia. 

Agripédia
©NC la1ère

Des informations précises

Il existe une quantité de plantes endémiques des terrains miniers. Certaines sont élevées sous serre pour être ensuite replantées sur les anciennes mines. Une cinquantaine de ces plantes figure sur la plateforme de l’IAC. De quoi intéresser les associations qui font de la revégétalisation.
"Ils sont beaucoup demandeurs de fiches techniques, de nouvelles espèces, pas seulement les pionnières, mais aussi d’autres non connues par le grand public" explique Yawiya ititiaty, chercheuse en écologie de la restauration à l’IAC. "Nous, c’est plus en amont, comment il faut récolter, faire germer, comment les entretenir pour qu’elles poussent bien avant d’être mises sur les plantations".
"Ce sont des fiches qui permettent à l’ensemble des gens qui vont chercher de l’information d’avoir à la fois des outils techniques, mais également règlementaires" explique Emmanuel Coutures, conseiller scientifique à la province Sud. "Dans le cadre de la restauration en milieu minier en particulier, un certain nombre d’espèces sont réglementées et protégés par le code de l’environnement et donc il y a un cadre de leur utilisation".

Différents partenaires

Lancé il y a tout juste un an, le site Agripédia.nc devrait intégrer sous peu les fiches techniques des autres partenaires, à l’exemple de l’Adecal technopole, des UPRA, des provinces, de la chambre d’agriculture, voire celles des autres collectivités d’outre-mer. 

Le reportage de Thérèse Waïa et Kaio Tui 

L’invité du JT

Laurent L’Huilier, le directeur de l'institut agronomique néo-calédonien, était l’invité du JT de NC la 1ère avec Loreleï Aubry le 9 août.