Le budget primitif de la Nouvelle-Calédonie 2020 adopté

congrès de nouvelle-calédonie
Congrès Budget Nouvelle-Calédonie 2020
©José Solia
Les élus du Boulevard Vauban se sont penchés ce jeudi sur l’examen du budget de la Nouvelle-Calédonie et des budgets annexes. Un budget primitif 2020 de plus de 60 milliards de francs cfp, à la peine.
C’est un budget resserré que l’exécutif a présenté devant les élus du Congrès. Pour combler le manque à gagner de la TGC, conjugué à un contexte économique difficile, l'ensemble des secteurs est touché par des restrictions budgétaires. Le budget propre de la Nouvelle-Calédonie s'établit à 60 milliards de francs cfp. Le budget de reversement qui concerne les établissements publics est de 63 milliards Fcfp et le budget de répartition qui concerne les provinces, représente 128 milliards Fcfp. Pour 2020, le gouvernement table sur une croissance de 1%

« Ce budget contraste avec la politique aveugle qui a été menée ces dernières années, qui visait à dépenser sans compter, sans évaluer, sans réajuster. Aujourd’hui on a un budget resserré, mais qui rationalise les dépenses sur l’ensemble des secteurs. Qui soutient malgré tout ceux qui créent la richesse, les emplois… que ce soit en brousse, dans les îles ou à Nouméa », assure Virginie Ruffenach, chef du groupe l'Avenir en Confiance qui a voté pour. 

« On a décidé de s’impliquer dans le travail de préparation de ce budget primitif parce que 2020 pour nous c’est une année charnière. On a le devoir de participer à stabiliser les consciences de nos populations, de les tranquilliser et de pouvoir leur donner des perspectives », témoigne de son côté Pierre-Chanel Tutugoro, chef de groupe UC-FLNKS et Nationaliste au Congrès, qui a également voté en faveur du budget.
 

Équilibrer le budget de répartition


Pour 2020, il a fallu également réaffecter cinq taxes initialement destinées aux établissements publics, pour équilibrer le budget de répartition. Soit plus de 2 milliards Fcfp. Un budget qui a fait de la brousse une « variable d'ajustement comptable », assure Philippe Gomès, élu Calédonie Ensemble, qui a voté contre. « Les crédits à la chambre d'agriculture et à l'agence rurale, au développement touristique dans l'intérieur et les Iles ont été sabrés, ce n'est pas acceptable. Que des efforts soient faits oui, mais répartis équitablement, ce n'est pas le cas. Ce budget organise la casse du service public », assure le chef de file de Calédonie Ensemble.


Des abstentions


Position mitigée également du côté de l'UNI qui s'est abstenue. Ses représentants jugent les coupes dans l'enseignement inacceptables. « Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a, au dernier moment, réussi à trouver 800 millions de francs cfp. Il y a de véritables questions sur la sincérité dans le procédé utilisé. Le budget de la Nouvelle-Calédonie va enregistrer le trop perçu des provinces, c'est enregistré dans la recette. Or les provinces et les communes ont décidé de ne pas se conformer à cette demande », déclare Louis Mapou, chef du groupe UNI au Congrès.

Un budget en baisse comme prévu assure de son côté Milakulo Tukumuli, élu Éveil Océanien au Congrès, qui s'est abstenu. « Cette baisse est essentiellement due au rendement de la TGC. Nous avons su avec le gouvernement, désaffecter certaines taxes du budget de reversement, pour les remettre au budget de répartition, pour éviter au maximum d'impacter les collectivités. C'est un budget qui est plutôt responsable et sincère ». 

De son côté Nicolas Metzdorf, élu Génération NC qui s'est également abstenu, regrette « que ce soit la brousse qui participe à équilibrer ce budget ». Félicitant toutefois le gouvernement de ne pas avoir augmenté les impôts et les taxes. « Le gouvernement n'a pas été chercher des recettes nouvelles auprès des Calédoniens. Le gouvernement aurait pu augmenter les impôts et les taxes, il ne l'a pas fait. Il a équilibré le budget avec les recettes qu'il avait déjà, c'est une bonne chose ».


Leurs réactions au micro de Dave Waheo-Hnasson et José Solia : 
 
©nouvellecaledonie

Le reportage radio de Clarisse Watue :

Budget primitif 2020 au Congrès