La Calédonie toquée de TikTok

internet
TikTok Tish Ihage
©TikTok Tish Ihage
Si vous avez un enfant ou un ado, vous connnaissez sans doute ces syllabes : TikTok ! L'application d’origine chinoise a conquis aussi la jeunesse du pays. Elle permet de partager de courtes vidéos humoristiques, de danse ou de tutoriel. Le hashtag #newcaledonia recense plus de 135 millions de vues.
Chorégraphies, dessous de ses séances photos ou petits films humoristiques : Thierry Ihage partage sa vie et ses passions au travers de clips de moins d'une minute sur TikTok. Un réseau social que l’étudiant en lettres modernes à l’université a découvert à sa création, en 2016.

Le Caillou sur TikTok

 

Je dirais plus que c’est un passe-temps dans le sens où tout le monde utilise TikTok à sa manière. Il peut être un porte-parole comme une sorte de diffusion. Moi, ça me fait plaisir de partager la danse, le chant… Mon message, c’est que j’essaie de motiver les jeunes de TikTok.
- «Tish» Ihage

 

Environ 24 000 abonnés

A vingt ans, il comptabilise un peu plus de 24 000 abonnés et plus de 300 000 mentions «j’aime ». «Ça m’a permis de faire une exposition à la bibliothèque universitaire, qui se nomme Mix ta culture, relate Thierry Ihage. Le but, c’était de mettre en avant les cultures dominantes de la Nouvelle-Calédonie, tout en gardant ses racines, sous l’influence de la société occidentale.»
 

De bien jeunes utilisateurs

L’application séduit dans le monde 800 millions d’usagers, dont 40% ont entre 16 et 24 ans. Un passe-temps pour bon nombre de jeunes Calédoniens… comme ne peuvent l’ignorer beaucoup de parents, de profs ou de surveillants ! Mais les utilisateurs doivent prendre leurs précautions. D’autant qu’ils sont souvent très jeunes, même si TikTok est théoriquement interdit en dessous de treize ans
 

On ne sait pas qui regarde les vidéos. Du coup, on va pouvoir exposer son identité personnelle sans savoir qui la «consomme». Ça veut dire qu’on ne maîtrise pas complètement la production. Là où, sur Facebook par exemple, on va mettre des critères qui permettent de dire «cet élément n’est visible que par ma communauté, ou par tout le monde, etc.» - Eric Olivier, coordinateur de l’Observatoire numérique NC

 

Outil de promotion ?

Sous un autre angle, le phénomène peut être vu comme un vecteur d’éveil et de créativité, qui pourrait servir à terme la promotion de la destination Calédonie. Le hashtag #newcaledonia comptabilise environ 135 millions de vues sur TikTok. Le mot-dièse #kanaky, un peu plus de dix millions. Pour ce qui est du nombre d'utilisateurs calédoniens, la donnée n'est pas encore disponible, mais ce serait à l'étude.
 

Nous avons pour mission de développer la créativité et d'apporter de la gaité.
- TikTok sur sa présentation officielle

Les Outre-mer en continu
Accéder au live