nouvelle calédonie
info locale

Un Calédonien sur la voie du compagnonnage

formation
Déméné Jeka, premier stagiaire du RSM1 NC reçu pour une formation au compagnonnage, septembre 2019
Déméné Jeka avant son départ pour la métropole. ©Marguerite Poigoune / NC la 1ere
Dimanche, un jeune Lifou a quitté la Nouvelle-Calédonie pour suivre une formation de sept ans chez les célèbres compagnons du devoir. Déméné Jeka est le premier stagiaire local du RSM à être reçu. Il a choisi la menuiserie.
Déméné Jeka a des projets bien arrêtés. Etre compagnon, c’était dans sa tête depuis l’obtention de son bac, en 2014. «Ce qui m'intéresse beaucoup dans le compagnonnage, c'est cet échange, les échanges de culture, le partage, la vie en communauté», énumère ce jeune homme de 23 ans que nous avons rencontré avant son départ. «Comme le disaient certains cadres, c'est une école qui mène à l'excellence. Et c'est aussi découvrir, voyager.»
 

Ce qui m'intéresse beaucoup dans le compagnonnage, c'est cet échange, les échanges de culture, le partage, la vie en communauté.

 

Passé par le RSMA de Koumac 

Lui a choisi la menuiserie, un secteur qu’il connaît déjà et qu’il a consolidé durant les six mois passés à Koumac au RSMA, le régiment du service militaire adapté. 
 

Alternance

Dimanche, Déméné Jeka est parti en sachant que plusieurs étapes l’attendent. Un an dans une ville métropolitaine pour y être formé en alternance, puis une préparation pour le Tour de France. Il s'avère le premier stagiaire du RSMA-NC à être reçu à la formation au compagnonnage.
 

Comme le disaient certains cadres, c'est une école qui mène à l'excellence.

 

Le savoir-faire, après le savoir-être 

Une fierté pour l’adjudant chef Franck, de la cellule formation au service militaire adapté. «Le passage de Déméné au RSMA lui a permis de travailler son savoir-être, estime-t-il. Et son savoir-faire professionnel, il le fera par le biais du compagnonnage. C'est un héritage.»
 

Et dans sept ans ? 

Après un parcours d'excellence qui s'annonce long de sept ans, Déméné Jeka sait ce qu’il aimerait faire : ouvrir une société dans le domaine du bois, ou travailler pour le pays. 

Un reportage radio de Marguerite Poigoune : 

Déméné Jeka : sur la voie du compagnonnage


 
Une institution
Le Tour de France du compagnonnage est une institution ancienne dans le domaine des arts et métiers. L'aspirant compagnon se forme longuement à travers tout un périple auprès de maîtres qui lui transmettent leur savoir-faire et leur expérience. Les compagnons du Tour de France sont particulièrement répéter dans leur spécialité. 
Publicité