publicité

Calédoniens ailleurs : Landry Goromoedo, quand vie étudiante et associative s’entrecroisent

Nombre de nos compatriotes font le choix de quitter la Nouvelle-Calédonie. Études, recherche d’emploi, envie d’ailleurs, les raisons sont multiples. Mais qui sont ces Calédoniens qui tentent l’aventure ailleurs ? Cette semaine, Landry Goromoedo, étudiant en ressources humaines.

Calédoniens ailleurs : Landry Goromoedo, quand vie étudiante et associative s’entrecroisent © Landry Goromoedo
© Landry Goromoedo Calédoniens ailleurs : Landry Goromoedo, quand vie étudiante et associative s’entrecroisent
  • Par Ambre Lefeivre
  • Publié le , mis à jour le
« J’aime le contact avec les gens,  j’essaie d’être à leur écoute. » Etudiant en ressources humaines, Landry Goromoedo est  également le président de l’Association des Etudiants et Travailleurs Calédoniens de Montpellier (AETC).  Si le jeune homme a décidé de s’investir dans l’associatif, son choix est notamment lié à sa volonté de faire carrière dans les RH.  
 
Landry, originaire de Koné, découvre le domaine des ressources humaines durant ses études à l’Université de la Nouvelle-Calédonie. Etudiant en licence Economie Gestion, il effectue un stage dans un service RH en troisième année au sein de la Province Nord. « J’ai tout de suite aimé le contact avec les gens, la pluralité des compétences demandées et la diversité des métiers liés à ce domaine. » En choisissant de faire carrière dans les ressources humaines, le Calédonien est sûr d’assurer son avenir. « Il y a toujours un service RH dans une entreprise ou une institution. »  Diplômé, le jeune Kanak s’envole en 2015 pour la métropole pour continuer ses études. « Je trouvais qu’il me manquait des compétences avant de commencer à travailler. » A Montpellier, il débute un master en gestion des ressources humaines à l’université Paul Valéry.   
Landry s’est installé à Montpellier pour poursuivre ses études en RH © Landry Goromoedo
© Landry Goromoedo Landry s’est installé à Montpellier pour poursuivre ses études en RH
En parallèle, sur les conseils d’un cousin, il débute son engagement avec l’association des Calédoniens de Montpellier.  Un choix motivé par le fait qu’il a pu compter sur l’association à son arrivée en ville lorsqu’il a connu les galères (logement, compte bancaire,…) de tout jeune étudiant fraîchement débarqué en métropole. Au poste de secrétaire adjoint dans un premier temps, Landry, bientôt 24 ans, est depuis septembre 2016 le président de l’AETC. Pour Landry, son poste de président d’association fait écho aux métiers liés aux ressources humaines. « Il y a le côté humain mais aussi managérial. » Pour le Calédonien, le fait de faire des études en RH et de s’investir dans une association  est un enrichissement qui se vaut dans les deux sens. « Je peux mettre mes compétences nouvellement acquises au service de l’association. Tandis que mon implication dans l’association peut être un vrai plus pour ma carrière future tout comme c’est une expérience bénéfique pour moi. »   
Landry est le président de l’Association des Etudiants et Travailleurs Calédoniens de Montpellier © Landry Goromoedo
© Landry Goromoedo Landry est le président de l’Association des Etudiants et Travailleurs Calédoniens de Montpellier
Et si le jeune homme débute dans l’associatif et qu’il lui reste du chemin à faire,  « j’essaie de m’améliorer côté organisation », confie-t-il, Landry n’en fourmille pas moins de projets.  Il souhaite organiser un tournoi de foot, de volley et de pétanque entre associations en février, espère mettre sur pied un weekend à Barcelone avec l’équipe de foot de l’AETC et surtout il veut lancer la rénovation du local de l’association. Un projet au long terme que le Calédonien compte bien suivre de A à Z. Si Landry souhaite revenir au pays après avoir acquis quelques années d’expérience en métropole, il ne ferme pas la porte à l’idée de continuer dans l’associatif.
 
Pour Landry, s’occuper des gens, une fonction qu’il retrouve dans son futur métier et au sein de l’association :
Calédoniens ailleurs : Landry Goromoedo, quand vie étudiante et associative s’entrecroisent
Calédoniens ailleurs : Landry Goromoedo, quand vie étudiante et associative s’entrecroisent  -  Ambre Lefeivre
par ambre@lefeivre.info 

Sur le même thème

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play