Le centre de don du sang a besoin de O+

santé
Don du sang
©Cédrick Wakahugnème
Le Centre du don du sang de Nouvelle-Calédonie lance un appel aux donneurs. Depuis la semaine dernière, les stocks du groupe O+ sont tendus. Pour assurer la transfusion de personnes accidentées et pour les hôpitaux, les besoins sont estimés à un peu plus de 150 poches de sang par semaine. 
Jour d’affluence ce lundi au Centre du don du Sang. Les Calédoniens présents prennent leur mal en patience avant de passer dans les mains expertes des infirmières collectrices de sang. L’appel lancé la semaine dernière par SMS semble avoir porté ses fruits.
« On a sollicité les donneurs comme d’habitude, mais aussi en les appelant, parce qu’on s’est retrouvé vraiment en difficulté » explique le docteur Laure Philippe, médecin du Centre de transfusion sanguine. « La plupart des donneurs ont répondu présent, ils sont venus soit le jour même, jeudi dernier, soit vendredi ». 
 

Indispensable pour les interventions en cas d’accident

Les difficultés persistent tout de même pour obtenir un maximum de donneurs de sang O+. Un groupe qui permet de soigner tous les patients en cas d’accident notamment.
« En cas d’accident, le Samu ou les services de secours médicalisés, s’ils ont besoin d’une poche de sang, parce que des personnes ont été blessées et saignent énormément, le Samu va partir avec des poches O négatif (O-). Si on connaît un petit peu des éléments sur la nature de l’accident et la nature des victimes, il existe des cas où on va pouvoir partir avec du O positif (O+) » explique le Dr Philippe.
Don du sang
©Cédrick Wakahugnème
 

Des besoins permanents 

Aujourd’hui encore, la crainte du Centre du don du sang est de ne pas être fourni régulièrement. Il pousse d’ailleurs les Calédoniens à donner de manière régulière, pas de de manière épisodique. Pour assurer en quantité nécessaire les hôpitaux, le centre de transfusion a besoin de 150 à 170 poches chaque semaine.
« Aujourd’hui, on a vraiment besoin que les O+ se mobilisent et se déplacent pour venir donner si possible cette semaine, mais les personnes de tous les groupes sont bienvenues de manière régulière » poursuit Laure Philippe. « On a mis en place un outil de réservation en ligne, et quand les personnes se connectent, elles peuvent choisir le créneau qui leur convient le mieux selon leurs disponibilités ».  
Chaque année, les besoins en poches de sang en Nouvelle-Calédonie sont estimés à 8000. Le défi lancé par le centre de transfusion est que chaque Calédonien éligible donne au minimum deux fois son sang par an. Donner son sang, c’est aussi une manière de sauver des vies.

Pour vous inscrire et de prendre rendez-vous en ligne : https://www.dondusang.nc/reservation-en-ligne/