nouvelle calédonie
info locale

Le coronavirus au cœur de l’actu à la 1 du mardi 24 mars 2020

actu en bref
Actu à la 1 du mardi 24 mars 2020
©NC la 1ère
L'essentiel de l'actualité en Nouvelle-Calédonie, c'est un huitième cas de coronavirus officialisé lundi soir et le passage en confinement général sur l'ensemble du pays. 

Premier jour de confinement 

C’est un jour particulier... La Nouvelle-Calédonie vit sa première journée de confinement ! Depuis cette nuit minuit et durant 15 jours au moins, le pays va vivre au ralenti. La règle qui s’applique à l’ensemble de la population est claire et simple : il faut rester chez soi et limiter au strict minium ses déplacements pour éviter la propagation du virus.
 


8 cas positifs 

Trois nouveaux cas de coronavirus ont été confirmés hier soir, soit huit personnes contaminées en une semaine. Les malades ont été placés à l’isolement au Médipôle. Des investigations sont en cours pour retracer leur parcours.
 


Une attestation de déplacement obligatoire 

A partir d'aujourd'hui, «chacun devra être muni soit d’une attestation professionnelle soit d’une attestation de déplacement dérogatoire». Le Haut-commissaire a détaillé la façon d'utiliser l'attestation dérogatoire de déplacement : «Il s’agit d’une attestation sur l’honneur signée par vous-même. L'attestation individuelle peut être téléchargée et imprimée ou recopiée sur papier libre si vous n’avez pas la possibilité de l’imprimer. Elle doit être complétée, datée et signée pour chaque déplacement non professionnel ou pour les travailleurs indépendants.»
 

Concernant l'attestation professionnelle : «Il s’agit d’une attestation signée par l’employeur affirmant l’absolue nécessité pour la personne qui la détient de se déplacer pour aller travailler. Elle doit être remplie et visée par l’employeur. L'attestation de l'employeur est valable pendant toute la durée qu’il définira et n’a donc pas à être renouvelée tous les jours. Elle ne porte que sur le trajet domicile-travail. Les attestations doivent être des attestations papier. Une version sur tablette ou smartphone ne sera pas valable.»

D'autres sorties sont tolérées : 

• «pour faire des courses de produits de première nécessité, c’est-à-dire acheter de quoi se nourrir et les produits d’hygiène» ;
• «pour motifs liés à la santé évidemment» ;
• «pour les déplacements familiaux impératifs ou d’assistance aux personnes vulnérables ou naturellement pour la garde des enfants dans le cas des familles séparées» ;
• et «pour des déplacements qui doivent être très brefs et à proximité de son domicile, afin de faire un peu d’activité physique, surtout quand on habite en appartement, ou promener son animal de compagnie».

Les premières mesures économiques 

Un plan est toujours en discussion, mais le gouvernement a annoncé lundi des premières mesures. Il a notamment été demandé au Premier ministre, d’appliquer localement le plan de solidarité nationale, soit une aide de 56 milliards de francs CFP afin de soutenir les emplois et les entreprises calédoniennes.

Pour le gouvernement, il est question d’adapter le droit du travail calédonien. Pour permettre notamment « la mise en place d’un dispositif de chômage partiel sur la base d’une prise en charge sur deux mois, avec le même niveau qu’en Métropole, de revenir à un peu plus de 80 % du dernier salaire net, sur la base de 4,5 SMG ».

Parmi les autres mesures principales, « le report des cotisations sociales sur trois mois, le report des échéances fiscales directes, un dispositif de fonds de solidarité pour accompagner les TPE-PME et un fond d’aide dédié à la gestion de crise pour la Nouvelle-Calédonie, sur les différents coûts liés à cette crise ». 
« Un focus particulier sera fait naturellement sur les compagnies aériennes locales qui sont aujourd’hui totalement à l’arrêt et qu’il faut maintenir » a également annoncé le gouvernement. 

Le gouvernement travaillera en collaboration avec les provinces en ce qui concerne les aides directes aux entreprises et aux travailleurs indépendants qui seront touchés par la crise. 

 

Pour mieux communiquer sur le coronavirus, le gouvernement annonce la mise en place dès ce lundi soir d’un site internet dédié : www.covid19.nc avec toutes les informations pratiques et les points de situation.

Quels sont les commerces qui peuvent rester ouverts ?

Les magasins de vente de biens et de service, ainsi que les centres commerciaux, ne peuvent plus accueillir les clients, sauf pour leur activité de retrait de commande ou de livraison. Mais il liste des commerces pour lesquels cet accueil du public peut être maintenu, par dérogation.

1. Les commerces d'alimentation générale, supérettes, supermarchés, magasins multicommerces, hypermarchés et commerces de produits congelés.
2. Les commerces de détail de viande, de poisson, de fruits et légumes, de pain, de pâtisserie et confiserie, de boissons.
3. Les autres commerces de détail alimentaire en magasin spécialisé.
4. Les commerces de détail alimentaire sur étalage et les marchés, si un plan de circulation des personnes est prévu.
5. Les distributions alimentaires assurées par des associations caritatives.
6. Les pharmacies et commerces de détails de produits pharmaceutiques, médicaux et orthopédiques.
7. Les commerces de détail de produits à base de tabac, cigarettes électroniques, matériels et dispositifs de vapotage en magasin spécialisé.
8. Les banques, assurances, activités financières et bureaux de poste
9. Les stations-service.
10. Les centres d'entretien et de réparation de véhicules automobiles, de véhicules, engins et matériels agricoles.
11. Les commerces d'équipements automobiles et de pièces détachées agricoles;
12. Les commerce et réparations de motocycles et cycles.
13. Les commerces de détail d'équipements de l'information et de la communication. 
14. Les commerces de détail d'ordinateurs, d'unités périphériques et de logiciels et la réparation de biens personnels et domestiques, idem pour les équipements de communication.
15. Les commerces de détail de matériels de télécommunication en magasin spécialisé .
16. Les commerces de détail de matériaux de construction, quincaillerie, droguerie, peintures et verres.
17. Les commerces de détail de journaux et papèterie en magasin spécialisé.
18. Les hôtels, et les hébergements similaires.
19. Les hébergements touristiques, et autres hébergements de courte durée, lorsqu'ils constituent pour les personnes qui y vivent un domicile régulier. 
20. La location de voitures et de machines (équipements et biens, équipements agricoles, équipements pour la construction).
21. Les activités des agences de travail temporaire.
22. Les blanchisseries, teinturiers et activités de repassage.
23. Les services funéraires. 
24. Les commerces de détail d'aliments et de fournitures pour les animaux de compagnie.

Attention, ce n'est pas parce qu'une enseigne correspond à la liste qu'elle va rester ouverte. Bien au contraire. Beaucoup de magasins ou de services qui pourraient continuer leur activité au contact du public ont déjà annoncé qu'ils fermaient provisoirement, ou passaient en mode télétravail. 
 

Trafic réduit dans les transports en commun 

Le réseau Tanéo va continuer d'assurer une continuité du service public, à Nouméa et dans le Grand Nouméa. Mais les rotations du Tanéo et du Néobus sont modifiées : 70% des liaisons sont suspendues. Le SMTU assure que tout est mis en œuvre pour préserver la sécurité des chauffeurs et des usagers. 


Certains confinés dans les hôtels pourront rentrer chez eux 

1000 personnes sont toujours en confinement dans des hôtels de Nouméa réquisitionnés par le gouvernement. Ce qui nécessite des moyens conséquents a fait savoir hier Christopher Gygès, le porte-parole du gouvernement. La DASS, la Direction des Affaires Sanitaires et Sociales, a en effet demandé de l’aide auprès des infirmiers scolaires des collèges et des lycées.

Certains confinés pourront par ailleurs rentrer chez eux. Des autorisations accordées « au cas par cas, et sur la base d’un protocole strict » : confinement total à domicile, sans symptômes bien sûr, et sans contact avec d’autres personnes.

Près de 800 autres voyageurs sont toujours confinés à leur domicile.