Coronavirus : le gouvernement et l'État imposent le confinement général de la population calédonienne

coronavirus
santa
©Cédric Michaut
Ce dimanche après-midi, le point presse du gouvernement évoquait notamment le confinement général strict à partir de lundi 23 mars à 00h ainsi que les précisions sur les deux cas de coronavirus supplémentaires, annoncés hier dans la soirée. 

Deux cas positifs dont un non-importé 

Comme l'a annoncé le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie hier samedi soir, deux nouveaux cas de coronavirus ont été confirmés sur le territoire. Il s'agit de deux femmes, actuellement en isolement au Médipôle de Koutio. Elles sont dans un état stable. La DASS a mené son enquête : 
 
  • La première personne est une femme de 52 ans, qui revenait d'une formation en métropole, où elle a été en contact avec beaucoup de personnes ayant été infectées. Elle s'est auto-confinée avec son mari et sa fille dès son retour sur le territoire et ce, avant l'application de la mesure d'auto-confinement imposée plus tôt dans la semaine.
 
  • La seconde personne infectée est un cas non-importé. Il s'agit d'une femme âgée de 60 ans, qui travaillait trois heures par semaine comme employée administrative dans une pharmacie du Grand Nouméa. Elle n'a pas voyagé depuis plusieurs mois. L'enquête se poursuit, pour tenter de retrouver les nombreuses personnes avec lesquelles elle a été en contact.

Confinement obligatoire de toute la population calédonienne

En concertation avec l'Etat, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a donc décidé d'imposer le confinement général strict à l'ensemble des Calédoniennes et des Calédoniens. La mesure prendra effet à partir de lundi soir, 23 mars, à minuit et sera maintenue pour un minimum de 15 jours et pourra être réévaluée. 

"Nous sommes collectivement obligés de passer au stade supérieur. Il va être exigé beaucoup de discipline et de rigueur et cela aura un impact sur notre vie de tous les jours, nous devons être au rendez-vous" a précisé Laurent Prévost, le Haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie. 

"Ces mesures sont destinées à nous protéger et sont contraignantes mais nous comptons sur vous" a-t-il ajouté. La population calédonienne devra respecter un confinement strict à domicile, "le seul remède" contre ce virus. 


Les conséquences du confinement

Tout les rassemblements dans la sphère publique et privée sont interdits, les réunions familiales et privées, les cérémonies coutumières... "Vous devez rester à la maison et limiter vos déplacements à l'extérieur" a précisé le Haut-commissaire.

Les activités de loisirs sont toujours interdites. Tous les commerces seront fermés sauf ceux qui répondent à un besoin essentiel d'alimentation et d'hygiène. La liste des secteurs qui ne devront pas fermer sera diffusée demain lundi. On sait déjà que l'eau, l'assainissement, les déchets ou encore l'énergie doivent continuer. Le télétravail devra être privilégié. Pour ceux qui sont dans l'obligation de se rendre sur un lieu de travail, ils devront respecter les gestes barrières en vigueur.

"Vous pourrez faire vos courses, dans les mêmes conditions, et aller à vos rendez-vous médicaux" a notamment précisé Laurent Prévost. 

Plus de détails seront donnés demain. L'autorisation de circuler sera également précisée. Un contrôle régulier sera mis en place par les forces de l'ordre pour s'assurer du respect de ces mesures citoyennes et sanitaires. "Je compte sur les autorités locales et coutumières pour nous soutenir dans la compréhension et l'application de ces mesures" a-t-il ajouté.

Si ce confinement n'est pas respecté, le Haut-commissaire a évoqué la possibilité d'un couvre-feu. 
 

Rapatriement des Calédoniens

"Dans l'immédiat, il faut faire revenir les personnes dont la présence est essentielle, comme du personnel de santé et notamment des Calédoniens dans des situations humanitaires délicates. Ces personnes devront être placées en quatorzaine dès leur arrivée" a précisé Thierry Santa. 

Le gouvernement s'organise pour les urgences humanitaires et le fret. 15 000 tests de dépistage au coronavirus ainsi que 2 millions de masques arriveront bientôt en Nouvelle-Calédonie. 

"Ce nouveau défi doit nous rassembler, nous devons nous engager collectivement, quelle que soit la terre que nous habitons. Ce combat se gagnera dans chaque famille, dans chaque clan. Je vous demande de changer radicalement votre comportement" a conclu le président du gouvernement de Nouvelle-Calédonie. 

Un nouveau point presse sera donné demain à 10h, par Christopher Gygès, le porte-parole du gouvernement. 

Retrouvez en vidéo l'intégralité du point presse du gouvernement de ce dimanche 22 mars 2020.