Covid-19 : au point presse du lundi 27 septembre, 10 décès annoncés, les critères de déconfinement précisés

coronavirus
Point presse Covid du 27 septembre 2021, Gygès
©NC la 1ere
Le nombre total de décès du Covid-19 en Nouvelle-Calédonie est désormais de 93, a indiqué Christopher Gygès lors du point presse quotidien du gouvernement. Il a également précisé les critères qui seront pris en compte pour un éventuel déconfinement, tout en évoquant le projet de pass sanitaire.

Une nouvelle fois, c'est un nombre important de décès qui a été annoncé lors du point de presse quotidien du gouvernement. "Nous avons enregistré 10 décès supplémentaires, ce qui porte à 93 le nombre de victimes du Covid-19, a indiqué Christopher Gygès, chargé d'animer ce point presse. La grande majorité n'étaient pas vaccinées et nous regrettons que la vaccination connaisse actuellement un ralentissement", a-t-il poursuivi.

Plus de 6 300 cas confirmés

Concernant les autres données chiffrées, 194 nouveaux cas ont été enregistrés portant à 6 379 le nombre de personnes contaminées depuis le 6 septembre. 2 856 sont considérées comme guéries, mais 52 malades sont en réanimation.

A propos de la vaccination, seules 683 doses ont été injectées ce week-end, portant à 140 612 personnes le nombre de Calédoniens ayant reçu une première dose. 

Le taux de vaccination sera pris en compte pour un éventuel déconfinement

Christopher Gygès, membre du gouvernement

 

Trois grands critères soupesés avant de déconfiner

"Le taux de vaccination sera pris en compte pour un éventuel déconfinement" a indiqué Christopher Gygès. Parmi les autres critères : le taux d'incidence (c'est-à-dire le nombre de cas positifs pour 100 000 habitants sur 7 jours) et la saturation des structures hospitalières, en unité Covid et en réanimation.

La question d'un éventuel déconfinement sera évoquée en collégialité du gouvernement mercredi matin, a-t-il précisé, avec le comité d’experts, et une analyse des risques. "Une direction opérationnelle se tiendra jeudi soir. Et jeudi ou vendredi, une annonce sera faite, et par le président du gouvernement et par le haut-commissaire". On saura alors si la Calédonie sera déconfinée au lendemain du 4 octobre. Dans tous les cas, a prévenu le membre du gouvernement, "ce ne sera pas un déconfinement total".

Un protocole Covid en entreprise 

En attendant, des salariés calédoniens ont déjà côtoyé le virus sur leur lieu de travail. 

La meilleure aide économique, c’est de pouvoir continuer à travailler. Il y a un certain nombre d’entreprises qui, même en période de confinement, peuvent continuer à travailler. Sauf qu’il fallait bien poser le cadre. 

Christopher Gygès

 

Comme annoncé, "un guide a été mis en place, en collaboration avec les partenaires sociaux, et mis en ligne sur le site du gouvernement, qui traduit le protocole pour continuer à travailler. Comment on adapte les liens avec les personnes considérées comme positives et les personnes considérées comme contacts". En précisant que la partie qui a nécessité beaucoup de débats, est la question de la prise en charge de ces salariés.

Le protocole Covid-19 santé et sécurité au travail est à retrouver ici ou à feuilleter ci-dessous :

 

Un pass sanitaire en réflexion

Quant à la mise en place d'un pass sanitaire, une réunion avait encore lieu ce lundi matin sur le sujet, avec les partenaires sociaux, signale l'élu. "L’arbitrage n’a pas été encore définitif. On le prendra en séance du gouvernement et en direction opérationnelle, dans les prochains jours", a-t-il annoncé. "Mais l'idée est de montrer l'intérêt de la vaccination. Qu'on peut reprendre une vie normale même s'il y a circulation du virus."

Un pass sanitaire qui pourrait se faire "relativement rapidement puisque la compétence a été étendue au haut-commissaire dans le décret d'état d'urgence sanitaire pris par le Premier ministre. Il suffit d'un arrêté du président du gouvernement et du haut-commissaire pour le mettre en œuvre". Avec une réflexion particulière sur la façon de délivrer un tel pass, notamment une déclinaison papier pour les personnes les plus éloignées du numérique et des dispositifs de type QR code.

Compte-rendu par Loreleï Aubry et Laurent Corsi :

©nouvellecaledonie