Déficit du RUAMM : les solutions fustigées par la fédération des fonctionnaires

emploi
61d67b4489780_img-4051.jpg
Steeve Teriitehau, secrétaire général adjoint de la Fédération des Fonctionnaires ©NC la 1ere
La Fédération des fonctionnaires critique la solution proposée par le Gouvernement pour accroitre les ressources du RUAMM.

La fédération des fonctionnaires n'adhère pas au modèle choisit par le Gouvernement pour combler le déficit du RUAMM. Sur le principe, le syndicat est d’accord pour une contribution sur l’ensemble des salaires. Ce qui ne lui convient pas, c’est le modèle choisi.

Ni équitable, ni rentable

Selon Steeve Teriitehau, secrétaire général adjoint de la Fédération des Fonctionnaires, la solution proposée n’est ni équitable, ni rentable. "Il n'y a pas eu de documents mis à notre disposition, rien n'est chiffré", déplore-t-il.  

Pour le moment, les salaires les plus élevés cotisent jusqu’à un peu plus de 5 millions de francs. La part supérieure échappe aux cotisations sociales. L’exécutif veut désormais la soumettre au taux le plus bas, à 5 %. "Dans notre analyse nous avons l'impression que c'est une nouvelle fois la classe moyenne qui va être mise à rude épreuve", analyse le secrétaire général adjoint. 

Une réunion de travail sur le sujet est prévue entre le gouvernement et les syndicats mi-janvier. La fédération des fonctionnaires espèrent y faire entendre ses arguments.