publicité

Fin du contrôle des prix et des marges : Calédonie ensemble interpelle le gouvernement

Au 1er octobre, l’arrêté sur l’encadrement des prix et des marges en Nouvelle-Calédonie ne sera plus valable. Calédonie ensemble questionne l’exécutif actuel sur le risque d’un dérapage des tarifs. Le gouvernement Santa évoque un nouveau dispositif. 

© Martine Nollet / NC la 1ere
© Martine Nollet / NC la 1ere
  • Martine Nollet, Dave Wahéo-Hnasson et Christian Favennec, avec Françoise Tromeur
  • Publié le , mis à jour le
La taxe générale à la consommation aura bientôt un an, puisqu’elle est entrée en vigueur pour de bon le 1er octobre 2018. Et avec elle un encadrement des prix pendant douze mois, pour les produits de grande consommation et les pièces détachées automobiles. Mais ce dispositif de contrôle s’arrêtera le 30 septembre.
 

Et après ?

A quelques jours de l’échéance, Calédonie ensemble, parti artisan de cette réforme, s’inquiète tout haut de l’après. «C’est ça qui nous a permis d’avoir des produits alimentaires, d’hygiène et d’entretien qui ont baissé de 5 à 6 % et des pièces automobiles qui ont baissé de 11 %», plaide son secrétaire général Philippe Michel. «Mais le 1er octobre, ce dispositif s’arrête. La question qu’on pose au gouvernement, c’est: "Qu’est-ce que vous avez prévu pour empêcher un dérapage général des prix à partir du 1er octobre prochain ?"»
 

C’est ça qui nous a permis d’avoir des produits alimentaires, d’hygiène et d’entretien qui ont baissé de 5 à 6 % et des pièces automobiles qui ont baissé de 11 %. Mais le 1er octobre, ce dispositif s’arrête.
- Philippe Michel, Calédonie ensemble

 

Pour des accords de compétitivité

Et d’insister : «Durant la campagne, nous avions annoncé que nous étions favorables à la suppression du contrôle des prix et des marges, à la condition que des accords de compétitivité permettant de garantir la stabilité des prix soient passés pour chaque filière. Dans un territoire qui est déjà le plus cher de toute la République.»

Fin du contrôle des prix, Philippe Michel

 
Christopher Gygès, porte-parole du gouvernement. © Christian Favennec / NC la 1ere
© Christian Favennec / NC la 1ere Christopher Gygès, porte-parole du gouvernement.


Réponse

Une interpellation solennelle à laquelle répond le nouveau pouvoir en place à travers Christopher Gygès, porte-parole du gouvernement Santa. «On a récupéré en héritage la sortie du contrôle des marges, qui avait été fait par Calédonie ensemble finalement sans préparation de la sortie», rétorque l’élu Avenir en confiance. 
 

On a récupéré en héritage la sortie du contrôle des marges, qui avait été fait par Calédonie ensemble finalement sans préparation de la sortie
.
- Christopher Gygès, Avenir en confiance

Pistes annoncées

«Dès notre prise de fonction, nous avons souhaité travailler avec les différents partenaires, mais aussi beaucoup avec l’Autorité de la concurrence, développe Christopher Gygès, pour proposer un dispositif à la fois à court terme pour la préparation de la sortie du contrôle des marges, mais aussi un dispositif à plus long terme pour favoriser le consommateur calédonien et le développement économique. La semaine prochaine, on présentera un dispositif adapté à ces deux conditions, qui sera issu de longs travaux, de ces dernières semaines.»

Une présentation annoncée pour le 30 septembre

Fin du contrôle des prix, Christopher Gygès


Le sujet télé de Dave Wahéo-Hnasson et Christian Favennec : 
CALEDONIE ENSEMBLE SUR LES PRIX ET MARGES

Sur le même thème

  • TGC

    L'effet TGC expliqué par le président du gouvernement

    Certains se montrent sceptiques, voire critiques. Mais le président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie en est convaincu: la TGC a fait baisser les prix en moyenne de 11%, a insisté hier Philippe Germain, en s’appuyant sur les chiffres des Affaires économiques et de l’Isee.

  • TGC

    Taux de TGC abaissé pour les répulsifs anti-moustiques et les pneus

    Face à l'épidémie de dengue et à l'insécurité routière, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a décidé de diminuer les taux de la taxe à la consommation pour les répulsifs corporels anti-moustiques et les pneus. Un centre de contrôle technique est par ailleurs envisagé sur la côte Est.

  • TGC

    Le gouvernement poursuit les ajustements sur la TGC

    Moins de 10 jours après la mise en place de la Taxe Générale sur la Consommation à taux pleins,  le gouvernement continue de modifier ses arrêtés concernant la réglementation des prix ou les taux. Ce mardi, on parlait pièces automobiles, restauration ou surgelés.
     

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play