nouvelle calédonie
info locale

Le futur de l’agriculture calédonienne se dessine peut être à Bourail

agriculture
Adecal Bourail
©NCla1ère
A Bourail, les ingénieurs et les techniciens de l’ADECAL testent de nouvelles sortes de légumes et des méthodes innovantes de maraîchage. 

De nouveaux fruits et légumes

Des variétés de légumes encore inconnues des consommateurs calédoniens seront testées dans quelques mois au centre d’expérimentation en maraîchage de Nessadiou à Bourail.  
« On regarde les caractères morphologiques, des plants, des fruits qui vont avoir un certain peps, au niveau de la forme, de la couleur, du goût… On va regarder le rendement bien évidemment » explique Olivier Ratiarson, responsable du centre.
En trois ans de tests, les ingénieurs et techniciens du centre ont déjà réalisé un beau catalogue pour les cultivateurs. Un panel de goûts et de couleurs, choux, pastèques, betteraves ou navets, déclinés en autant de variétés.
En 2018, trente variétés de pommes de terre ont ainsi été sélectionnées, de quoi renouveler notre gastronomie.  
 

Tester des pratiques agricoles

L’autre volet des activités du centre se joue sur deux hectares de terrain. C’est ici que les nouvelles pratiques agricoles sont testées sur des parcelles. Faire du bio, mais aussi du maraîchage responsable.
Sont testés le paillage végétal, les plantes qui repoussent ou attirent les insectes  ravageurs ou auxiliaires. Des expérimentations aussi sur l’adaptation au climat et aux saisons calédoniennes, toujours dans un but pratique : transférer ces résultats aux maraîchers qui valideront ou non ces pratiques, en étudiant à la fois le coût et les bénéfices.
Une révolution verte en préparation sur la longue route de l’autosuffisance alimentaire. 
Le reportage d’Antoine Le Tenneur et Nicolas Fasquel 
©nouvellecaledonie
Publicité