publicité

Le gouvernement poursuit les ajustements sur la TGC

Moins de 10 jours après la mise en place de la Taxe Générale sur la Consommation à taux pleins,  le gouvernement continue de modifier ses arrêtés concernant la réglementation des prix ou les taux. Ce mardi, on parlait pièces automobiles, restauration ou surgelés.
 

© NC la 1ère
© NC la 1ère
  • Caroline Moureaux et Loreleï Aubry
  • Publié le , mis à jour le

Satisfaction pour le secteur automobile

Ils ont rouvert leurs portes ce lundi. Après plusieurs jours de protestation contre la mise en place de la TGC, garagistes, concessionnaires et importateurs ont obtenu ce qu’ils réclamaient au gouvernement, à savoir un assouplissement de la réglementation pour ne pas subir la baisse de leur chiffre d’affaire. 
A l’issue d’une deuxième journée de négociations avec le gouvernement, les différents acteurs de la filière auto ont obtenu le passage à la hausse des marges maximales pour les importateurs qui passe de 1,7 à 1,9 %. 
Et la libération dite « surveillée » du taux de main d’œuvre pour les garagistes avec obligation de dépôt des tarifs pratiqués auprès de la DAE. 
Nicolas Metzdorf, porte parole du Gouvernement, s’explique sur cette mesure.

L’augmentation pour les consommateurs du coût des réparations automobiles avec ces nouvelles mesures est estimée à entre 15 et 20%. 
Pour Yann Lucien, le porte parole des garagistes de NC, c’est le travail des professionnels qui sera mieux reconnu.

Cette nouvelle mesure devrait être « temporaire » nous dit-on,  le temps de trouver des solutions pérennes qui concilie les ambitions de baisse des prix du gouvernement et la réalité du terrain. En attendant, force est de constater que les consommateurs pallient le problème. 
Françoise Kerjouan, vice présidente de l’UFC.

Le reportage de Bernard Lassauce et Brigitte Whaap, diffusé ce mardi soir.
ACCORD PIECES DETACHEES AUTO
 

L’alcool dans les restaurants passe à 11 %

Il s'agit cette fois d'éviter que la facture ne s’envole au restaurant et que les plats eux-mêmes augmentent en compensation. Les boissons alcoolisées importées consommées dans un établissement de restauration passent au taux normal de la TGC, soit 11 %. 
Le taux à 22 % est conservé pour les boissons alcoolisées consommées hors des repas (au bar) ou à emporter. 
© CC
© CC
 

Pas de réglementation des prix pour certains vendeurs de surgelés

Le gouvernement a décidé d’exclure du champ de la réglementation des prix les commerces spécialisés dans la vente de produits surgelés d’une surface de vente inférieure à 300 m2. Une enseigne est à priori concernée, il s’agit de Thiriet qui se retrouve donc exonérée du contrôle des marges.
© CC
© CC
 

Un taux de 3 % pour les prestataires du SMTU

 Les services fournis par les prestataires auxquels recourt le SMTU (Syndicat mixte des transports urbains) dans le cadre de la nouvelle organisation du service public de transport suburbain et interurbain dès 2019 seront éligibles au taux réduit de TGC de 3 % indique le gouvernement. 
 

« Mensonges et impréparation » pour les Républicains Calédoniens

Dans un communiqué publié ce mardi, les Républicains Calédoniens dénoncent des « mensonges et les correctifs de dernière minute (qui) se multiplient » et qui rendent la réforme « totalement illisible et instable ».
Un communiqué à lire ci-dessous :  1 539 062 632

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play