Le 17e gouvernement de la Nouvelle-Calédonie sera élu le 17 février 2021

congrès de nouvelle-calédonie
Congrès : réforme de la fonction publique examinée

Le congrès a fixé la date de l’élection du prochain gouvernement au 17 février 2021. Mais avant cela, une première étape à suivre : l'examen de la proposition de délibération fixant le nombre de membres du gouvernement. Les élus sont convoqués ce 11 février à 9h.

 

 

 

Suite à la démission des membres indépendantistes du gouvernement présidé par Thierry Santa, le président du congrès convoque dans les quinze jours qui suivent la fin des fonctions du gouvernement, les 54 conseillers de l'assemblée délibérante pour élire de nouveaux membres de l'exécutif.

« En effet, depuis le 2 février 2021, le gouvernement élu par le congrès le 13 juin 2019, est démissionnaire de plein droit et il doit être procédé à l’élection d’un nouveau gouvernement conformément à l’article 121-III de la loi organique statutaire. En application des dispositions de l’article 109 de la loi organique précitée, le « nombre de membres du gouvernement, compris entre cinq et onze, est fixé préalablement à son élection par une délibération du congrès ».

De 5 à 11 personnes seront élues à l'exécutif. Après la désignation du gouvernement, ses membres auront un délai de 5 jours pour élire ses Président et Vice-président.

Le 11 février 2021 : première convocation et dépôt de liste

Roch Wamytan, président du congrès de la Nouvelle-Calédonie a déposé le 5 février 2021 sur le bureau du congrès la proposition de délibération fixant le nombre de membres du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie.

Le congrès est donc convoqué en séance publique le jeudi 11 février 2021 à 9 heures dans l’hémicycle de la province Sud, afin d’examiner cette proposition de délibération (proposition de délibération n° 51 déposée le 5 février 2021 par le président du congrès). 

L’examen de la proposition de délibération fixant le nombre de membres du gouvernement est la première étape du processus électoral de l’élection des membres du gouvernement, fixée une semaine plus tard, le 17 février. La date limite de dépôt des listes de candidats pour cette élection du gouvernement est fixée au jeudi 11 février 2021 à minuit (soir).

 

Le jeu au congrès : la balle à l'Eveil Océanien ?

La composition du dix-septième gouvernement de la Nouvelle-Calédonie sera votée le mercredi 17 février 2021 à 15h dans l'hémicycle de la province Sud, car les travaux se poursuivent au Boulevard Vauban.

Seuls les groupes d’élus, régulièrement constitués, sont habilités à présenter des listes de candidats, qui doivent impérativement être déposées par les présidents de groupe ou leurs représentants, dûment mandatés. La date limite de dépôt des listes de candidats :  jeudi 11 février 2021 à minuit (soir).

Au lendemain des élections provinciales du 12 Mai 2019, il n'y a plus de majorité absolue "loyaliste" dans les institutions locales. En effet, le congrès de la Nouvelle-Calédonie a la configuration suivante :

  • 25 Loyalistes,
  • 26 Indépendantistes et
  • 3 L’Éveil Océanien qui a rejoint en juillet 2020, l'UC-FLNKS et Nationalistes pour créer l'Intergroupe.
congrès : composition en 2020 avec la création de l'Intergroupe
©congrès.nc

Après l'élection de Sonia Backès à la tête de la province sud, et de Roch Wamytan à la présidence du Congrès, les regards se sont tournés vers l'Eveil Océanien pour l'élection du président du seizième gouvernement. Le jeu d'équilibriste de l'Eveil Océanien dans cette hémicycle polarisé sera une nouvelle fois au centre des attentions. 

Quel sera le nouvel accord de gouvernance ?

Dans un communiqué publié ce jeudi, le parti océanien rappelle que la « mise en place d’accords avec l'AEC, puis l'UC-FLNKS leur ont permis de partager des responsabilités et garantir une stabilité institutionnelle au pays. C'est ainsi, que Roch Wamytan devient Président du congrès de la Nouvelle-Calédonie et Thierry Santa Président du 16ème Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie

Or, dans le journal télévisé de dimanche 31 janvier, le président de l'Eveil Océanien, Milakulo Tukumuli avait déclaré que ce pacte de confiance conclu avec l'Avenir en Confiance était respecté au niveau du gouvernement mais un peu moins au niveau de la province Sud. Et d'ajouter que ce même pacte de confiance établi avec l'UC-FLNKS et Nationalistes, à la veille du renouvellement du bureau du Congrès, en juillet 2020, avec la création de l'Intergroupe, ce contrat moral est respecté. Pour autant, l'Eveil Océanien demeure, sans attache, et seul maitre de ses décisions concernant les votes au congrès.