Louis Kotra Uregei élu à la tête du MNSK

référendum nouvelle-calédonie 2020
Congrès du MNSK
©Caroline Antic-Martin
Le congrès constitutif du Mouvement nationaliste pour la souveraineté de Kanaky (MNSK) se tenait samedi matin à la Vallée-du-Tir. Louis Kotra Uregei a été élu président du mouvement.
 
A Nouméa, une centaine de militants avait fait le déplacement samedi matin, à la Maison des syndicats, pour entériner les statuts du nouveau parti et désigner son bureau executif. Louis Kotra Uregei a été élu président.
 
Congrès du MNSK
©Caroline Antic-Martin
 

Etre à la table des négociations après le référendum

Ce nouveau parti issu de la fusion du Part travailliste et du MNIS (Mouvement nationaliste, indépendantiste et souverainiste) entend se faire une place au côté du FLNKS : « Le FLNKS n’a pas le monopole du projet indépendantiste, lance Munéiko Haocas, 2e vice-présidente du mouvement. Et nous, nous nous positionnons vraiment en cela : nous sommes l’alternative. Et nous serons demain à la table des négociations avec l’ensemble des formations politiques de ce pays. Demain, les premières actions, ce seront des campagnes d’information. Pour nous, le 4 octobre, c’est le rendez-vous historique du FLNKS et des loyalistes avec l’histoire. Mais demain, que ce soit le Oui ou le Non qui passe, nous serons à la table des négociations. »

Munéiko Haocas 2e vice-présidente du MNSK interrogée par Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry : 
©nouvellecaledonie

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live