Mondial de football 2022 : les Cagous ratent leur entrée

sportncla1ère
Dominique Wacalie préoccupé par la première prestation des Cagous dans le groupe B.
Dominique Wacalie préoccupé par la première prestation des Cagous dans le groupe B. ©OFC
Brouillonne dans la construction du jeu et fébrile défensivement, la sélection calédonienne a perdu son premier match du groupe B contre Fidji (1-2). Un revers qui la place déjà dans une situation très délicate pour la suite des éliminatoires Océanie au Mondial.

Le pire des scénarios s'est produit. Privé de nombreux titulaires habituels pour son premier match dans le tournoi, le favori néozélandais n'a finalement pas flanché face à la Papouasie Nouvelle-Guinée. Très longtemps accroché, il a fini par surprendre son adversaire grâce à un coup-franc rapidement joué à l'entrée de la surface à la 75e minute. Une action conclue par le jeune attaquant de Wellington Phoenix, Ben Waine (75e). Le faux-pas possible des "All Whites" n'a pas eu lieu, et, dans le même temps, l'accident que les Cagous devaient éviter contre Fidji est bien survenu. Une défaite 2-1 qui va peser comme un boulet sur la suite de la compétition. Deux grossières erreurs ont permis à un talentueux attaquant de 25 ans, Nairusi Nalaubu, de renverser des Cagous trop friables. 

Nalaubu inscrit le but du 2-1 fidjien à quelques minutes de la fin du match.
Nalaubu inscrit le but du 2-1 fidjien à quelques minutes de la fin du match. ©OFC

Une première mi-temps dans le flou

Les absences de Georges Gope-Fenepej - non libéré à temps par son club de Concarneau (National 3) - mais aussi de César Zéoula et Jean-Philippe Saïko - blessés - n'ont pas aidé. Il a manqué la touche technique des deux premiers cités et l'efficacité offensive du co-meilleur buteur des derniers Jeux du Pacifique. Cela s'est ressenti dans le jeu : trop de passes mal appuyées, d'appels à contre-temps, et de ballons perdus. Le pressing fidjien, exercé très haut sur les milieux relayeurs Pierre Bako et Cédric Décoiré, bloque la construction. Défensivement, les Calédoniens se mettent en danger. Sur une passe en retrait, Joël Wakanumuné rate son contrôle et voit Nalaubu lui piquer le ballon. Une feinte de corps plus tard, Rocky Nyikéïne est battu (1-0, 11e). La première période est très délicate. Le 2-0 est évité grâce à la vigilance d'Emile Béaruné et deux parades de Nyikéïne sur une reprise à bout portant de Nalaubu et une frappe à 20 mètres de Raju. Côté cagou, Jordan Wetria tente un tir croisé et Morgan Mathelon, à la suite d'un coup-franc de Cédric Décoiré, est proche d'égaliser sur une tête dangereuse détournée quasiment sur la ligne de but (23e).

Morgan Mathelon tout proche d'égaliser (23e)
Morgan Mathelon tout proche d'égaliser (23e) ©OFC

Nalaubu, encore lui

La seconde période ne sera pas foncièrement meilleure pour les hommes de Dominique Wacalie qui ne parviennent pas à maîtriser le capitaine fidjien Roy Krishna. L'attaquant de l'ATK Mohun Bahan en première division indienne est remarquable dans l'organisation du jeu des "Bula Boys". Morgan Mathelon, lui, n'est pas récompensé de ses nombreux efforts et décrochages. L'attaquant cagou n'est servi que sur des longs ballons aériens. Les mouvements manquent et les nombreux coups de pied arrêtés ne sont pas mis à profit. La rentrée de Richard Sélé va donner plus d'allant. A la 78e minute, son centre dans le dos de la défense centrale est coupée par la tête plongeante de Jordan Wetria. Premier match officiel en sélection et premier but pour l'attaquant du SC Ne Drehu (1-1). Mais à quelques minutes du terme, après une faute de Jean-Luc Décoiré sur le côté gauche, Krishna dépose un coup-franc sur la tête de Nalaubu. 2-1 pour Fidji, le score ne bougera plus. Pour espérer aller en demi-finale, la Nouvelle-Calédonie doit désormais remporter ses deux prochains matchs, le 21 mars prochain contre la Papouasie Nouvelle-Guinée (à partir de 0h50 du matin, en direct sur NC La 1ère TV) et tenter l'exploit contre une Nouvelle-Zélande au complet le 25 mars (à partir de 3h50 du matin en direct sur NC La 1ère TV).