nouvelle calédonie
info locale

Une nouvelle vie pour les cartables d'occasion à l’approche de la rentrée

éducation
Cartable solidaire rentrée
©Cédric Wakahugneme / NC 1ère
Un rendez-vous solidaire de reprise des cartables d’occasion était organisé ce samedi, au cœur d’une librairie de Magenta. Une opération en partenariat avec l’association Saint-Vincent-de-Paul, qui les redistribue ensuite aux familles dans le besoin. 
Moins de gaspillage mais plus de partage… Pour la septième année consécutive, une opération « don de cartable » était organisée dans une papeterie de Magenta. Le principe est simple : en échange d’un sac à dos en bon état, les donateurs reçoivent un bon d’achat de 1000 francs à valoir dans le magasin. 

L’occasion de faire un geste qui séduit les donateurs à l’image de Vaïnui Yakobo. « Je crois qu’il va aller à l’association St-vincent-de-Paul pour les personnes qui n’ont pas forcément les moyens de s’acheter un sac, du coup ça me fait plaisir de faire une action comme celle-là », assure la donatrice du jour.
 

Calculatrices


Et parce que l’objectif de cette collecte est le réemploi, seuls les cartables en bon état sont acceptés explique de son côté Fanny Harraud, assistante administrative de la papeterie. « On regarde surtout les bords avec les coutures, le fond du sac, le plus abîmé et les fermetures éclairs ». 

La demande la plus fréquente, concerne les calculatrices, « qui restent très chères pour certains », témoigne Marie-France Michel, présidente de la société Saint-Vincent-de-Paul de Nouvelle-Calédonie. Des calculatrices haut de gamme, dont les prix débutent à 14 000 francs cfp en moyenne, qui seront bientôt offertes à des familles nécessiteuses.
 

Centaine de cartables


Et au dock de l’association à Ducos, les fournitures scolaires sont rapidement prises d’assaut. « C’est bien parce que moi je suis cliente ici tout le temps. Je suis venue prendre quelques sacs pour la fille de mon frère, comme elle a 5 ans, elle pourra aller à l’école avec », poursuit Reine Ayawa, cliente de la journée. 

En quinze jours, une centaine de cartables ont été collectés et redistribués. Ce sont autant d’enfants qui aborderont la rentrée de classes avec sérénité.

Le reportage de Loreleï Aubry et Laura Schintu :
©nouvellecaledonie

Le reportage radio de Cédric Wakahugneme :

Nouvelle vie pour les cartables d'occasion reportage