nouvelle calédonie
info locale

Atelier tressage de bambou à Canala

artisanat canala
Tressage bambou à Canala
©Marguerite Poigoune
Le bambou et la noix de coco exploités, pour confectionner divers objets. Ces matériaux étaient au coeur de la formation qui s’est déroulée pendant quelques jours à Kaco.
Une trentaine de personnes ont suivi une formation sur le tressage de bambou et la fabrication de bijoux à partir de la noix de coco, pendant deux semaines à la tribu de Kaco à Canala. Le consulat d’Indonésie est partenaire de la commune de Canala, dans cette formation. Il a fait venir des formateurs indonésiens dans le domaine. Une première formation a déjà eu lieu l’an dernier avec d’autres personnes. 
 

Du bambou pilonnant

Parmi les participants, Yaelle Uboin, une jeune femme de la tribu. Elle explique que le bambou utilisé est de la même variété que celle utilisée pour danser, autrement dit, le bambou pilonnant.
« Il faut faire avec ce bambou particulier parce qu’ils disent que c’est plus facile à travailler. C’est mieux quand c’est petit, ni trop jeune, ni trop vieux. Il ne faut pas que ce soit sec sinon les lamelles, quand on va les tresser, çà va se casser, du coup, il faut tremper à peine dans l’eau pour que ce soit souple. »  
 

Divers objets

Puis place au tressage de divers objets : « On tresse des paniers, des corbeilles pour mettre des bouteilles ou pour mettre des chips ou des fruits. Un peu de tout quoi ! » poursuit Yaëlle. 
Et pour donner un peu de couleur sur certains objets, Yaelle utilise tout ce que la nature offre comme du curry, de la peau de mahogany, ou des herbes trouvées en bord de rivière. 
Les objets confectionnés pendant la formation ont été exposés pendant la fête de la mandarine, ce week end à Canala.
Publicité