Les gendarmes de Koné lancent les célébrations de la sainte Geneviève

gendarmerie koné
Sainte Geneviève à Koné, 23 novembre 2020
©Camille Mosnier / NC la 1ere
Les gendarmes ont pour sainte patronne Geneviève, qu'ils célèbrent traditionnellement le 26 novembre. C’est donc avec un peu d'avance qu'une messe a eu lieu ce lundi matin, à Koné, en l'église de Tiaoué.
La compagnie de Koné s’avère la toute première du territoire national - et l'une des rares, au vu de la pandémie - à célébrer la sainte patronne de la gendarmerie. Geneviève a vingt-huit ans, en 451, quand elle exhorte les habitants de Paris apeurés par l’invasion des Huns à résister et protéger leur cité. La ville sera sauvée. Et son courage fera d’elle un modèle pour les gendarmes.
 

Du sens au service

Cette messe est traditionnellement célébrée le 26 novembre. Avec un petit peu d’avance, l’aumônier militaire, le père Franck Bourges, a rappelé lundi, à Tiaoué, qu’en période difficile, sainte Geneviève aide à redonner du sens au service.
 
Sainte Geneviève à Koné, 23 novembre 2020
©Camille Mosnier / NC la 1ere
 

«Un peu de recul»

«C’est un moment de cohésion», décrypte le chef d’escadron Sylvain Jouault, commandant de la compagnie de Koné. «Un moment où on est unis, autour de la messe pour ceux qui sont croyants, autour d’un repas. Autour d’un moment où on prend un peu de recul par rapport à notre profession et on se reconcentre sur le sens de celle-ci».
 

Repas

Après la cérémonie place à un temps de partage. Un repas préparé par les femmes du comité paroissial de Tiaoué, que dirige Pascaline Goromoedo. La sainte Geneviève sera célébrée dans les autres compagnies de Calédonie.

Un reportage de Camille Mosnier et Brice Bachon : 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live