nouvelle calédonie
info locale

Le pin des Caraïbes: une espèce exotique envahissante

poindimié
poindimié : vallée Napoémien - pin des Caraïbes
©MP
Dans la vallée de Napoémien à Poindimié, s’étendent de nombreuses forêts de pinus. Les habitants souhaitent éradiquer cette espèce trop invasive et nuisible pour les sols. Un partenariat pour la lutte contre le pin des Caraïbes doit être mis en place avec les services de la province Nord.
Les habitants et les coutumiers font front commun pour limiter l'expansion du pin des Caraïbes. Dans la vallée, il y aurait 4 hectares de cette espèce de pin.
poindimié : vallée Napoémien - pin des Caraïbes (2)
©MP

En collaboration avec l'association de gestion Pöpwaden et le comité de gestion du patrimoine de l'UNESCO de poindimié, ils ont trouvé une aide financière pour lutter contre cette espèce exotique envahissante (EEE). Le pin des Caraïbes est un problème dans les espaces à cultiver.  
Jehudit Pwija, vice-président de l'association Pöpwaden
La province Nord s'est engagée à apporter une aide financière au projet. Ses représentants ont présenté aux habitants de Napoémien ce partenariat financier.
Yannick Yokohama, collaborateur au cabinet du président de la province Nord en charge de l'environnement. 


Quelles sont, en Nouvelle-Calédonie, les EEE ?

Elles sont nombreuses. Leurs impacts sont surtout connus en zone terrestre. Parmi les EEE animales déjà identifiées:
  • le cerf,
  • le cochon ensauvagé,
  • le chat,
  • le lapin,
  • le bulbul à l’état sauvage,
  • les rats et fourmis électriques.
Parmi les EEE végétales :
  • le miconia,
  • le pin des Caraïbes,
  • le goyavier de Chine,
  • diverses lianes ou espèces aquatiques.
EEE : espèces exotiques envahissantes
L’Organisation des Nations-Unies considère aujourd’hui que les EEE sont l’une des causes majeures de régression de la biodiversité, avec la pollution ou la surexploitation des espèces, des milieux et ressources naturelles. Le problème des espèces exotiques envahissantes est donc mondial, il est très préoccupant dans les îles.

Le comité de gestion de Pwêêdi Wiimîâ
Le comité de gestion de Pwêêdi Wiimîâ (Poindimié) a été créé en avril 2010, suivi en avril 2013 de la création de l’association de gestion "Pöpwaden", qui signifie : "la route", se référant au chemin à parcourir pour préserver l’environnement naturel de Pwêêdi Wiimîâ.
Pöpwaden est également le nom donné au récif de Tyé.


Publicité