Handisport: Brignone déjà en forme

sport province sud
Nicolas Brignone en piste à Canberra
Nicolas Brignone en piste à Canberra ©Olivier Deniaud
Nicolas Brignone est déjà a son meilleur niveau.  L’athlète handisport calédonien, actuellement en Australie, ne cesse de descendre ses chronos. Et les bons résultats continuent de tomber. Ce weekend il a brillé dans une compétition à l’Australian Institute of Sports de Canberra.
L’A.I.S, c’est l’équivalent de l’INSEP en métropole. Un institut qui forme les meilleurs sportifs du pays. En Australie, il est localisé à Canberra. Et c’est sur cette piste que se déroule le Summer Down Under. L’épreuve handisport la plus importante d’Australie. Des compétiteurs locaux sont bien évidemment en lice, mais également certains des meilleurs mondiaux.

Au niveau des meilleurs mondiaux

Dans sa catégorie T53 en course fauteuil, Nicolas Brignone a donc retrouvé un adversaire côtoyé aux Jeux Paralympiques de Rio : l’américain Joshua George. Il s’est également confronté à des athlètes australiens et japonais de la catégorie T54, généralement plus rapides.
Le bilan est plus que positif. Le Cagou a baissé ses meilleurs temps sur deux distances. Il a remporté les deux courses disputées sur 100 mètres avec 15 secondes 47, puis 15 secondes 37 le lendemain. Son record personnel établi à Koné l’an dernier en 15’38 est donc battu.

Nicolas Brignone au niveau des meilleurs
Nicolas Brignone (2ème en partant de la gauche) au niveau des meilleurs ©Olivier Deniaud

Nicolas Brignone a par ailleurs terminé deux fois deuxième sur 800 mètres derrière la référence mondiale de la distance, le fameux George. Une concurrence qui l’a poussé à établir samedi un nouveau chrono de référence personnel en 1 minute 43 secondes et 74 centièmes. Soit une seconde de mieux que son temps aux championnats d’Europe 2016 de Grosseto en Italie, sur une piste rapide. George s’est imposé en 1’41’’27.
Enfin à noter, une victoire sur 400m fauteuil, avec six centièmes d’avance sur George. Et une autre sur 200 mètres, en 27 secondes 93 devant le Canadien Maranda en 28 secondes 25. « Pas vraiment un gros chrono en raison d’un vent défavorable », estime son coach Olivier Deniaud. .