Païta : la commune appelle ses administrés à aller se faire vacciner

coronavirus païta
Païta : la commune appelle ses administrés à aller se faire vacciner
©Alix Madec
Alors qu’elle fait partie des communes les plus touchées par le Covid-19, la mairie de Païta appelle ses habitants à se faire vacciner. Le point sur la situation.

Païta est l’une des communes les plus touchées par le Covid-19 en nombre de cas positifs au coronavirus et pourtant, son taux de vaccination reste faible. Sur les 200 prélèvements réalisés au centre de dépistage de l’arène du Sud chaque jour, un tiers d’entre eux, s’avèrent positifs. Le maire de la commune, aux côtés des professionnels de santé, des religieux et des représentants des communautés, exhortent les habitants à se faire vacciner.  

Une commune "mauvaise élève"
 

C’est une des communes locales “mauvaises élèves” selon son maire, en matière de vaccination. À Païta, 45,96% de la population a reçu au moins une dose de vaccin et 5 052 doses ont été administrées au mois de septembre. C’est trop peu, selon le premier édile Willy Gatuhau. 

Il y a des semaines, les chiffres étaient très mauvais sur Païta dont le taux d’incidence était à 1200. Aujourd’hui, on est à un peu plus de 700. On a déjà 6 familles endeuillées et c’est déjà beaucoup trop. Si toutefois cet appel à la vaccination pouvait faire reculer les auteurs des fake news j’en serais très heureux.

Willy Gatuhau, maire de Païta

Et alors que près de 850 personnes sont contaminées sur la commune, la défiance envers le vaccin est forte, notamment dans la communauté wallisienne et futunienne. “Ce qui inquiète aujourd’hui c’est qu’avec le soutien des associations anti-vaccins, ils essaient de ne pas aller se faire vacciner", confie Robert Lakalaka, président du conseil consultatif coutumier wallisien et futunien. 

Autre difficulté : le respect des gestes barrières, pour des familles qui vivent dans une très grande proximité.

Quand les gens sont à la maison, ils baissent la garde, ils baissent le masque, ils s'approchent, il n’y a pas de distanciation sociale. C’est une des hypothèses qui fait que le virus circule plus vite dans les maisons. Puis, le deuxième lieu à risque, c’est au travail.

Isabelle Monchotte, médecin responsable du CMS de Païta

Un appel à la vaccination qui sera entendu espère le maire de Païta. Car cette semaine encore, la commune recense un taux d’incidence de 700, contre 540 sur l’ensemble du territoire.

Les précisions d'Alix Madec