Quand les associations interpellent les candidats

élections
Campagne du WWF pour les municipales 2020
La campagne «L'élu de mon cœur» initiée par l'antenne France du World wild fund. ©WWF
Consommation, environnement, déplacements, sécurité routière... Les associations se saisissent de la campagne municipale pour tenter de sensibiliser les candidats à leurs préoccupations respectives. Tour d'horizon. 

Le questionnaire de la Prévention routière

La Prévention routière Nouvelle-Calédonie, présidée par Mireille Münkel, a six questions à l'approche des municipales. Parce que «chaque maire a un rôle primordial à jouer, en particulier à travers le pouvoir de police qu’il détient et sa proximité avec les habitants de la commune».

L'association demande aux candidats s'ils s'engagent à :
• «piloter la sécurité routière au sein de votre commune, avec désignation d’un "élu référent"?»
• «évoquer le sujet dans chacune de vos publications périodiques institutionnelles ?»
• «intégrer la sécurité routière dans le développement et l’aménagement du territoire ?»
• «établir un protocole "sécurité routière" au sein de l’administration communale ?»
• «mobiliser les citoyens sur la sécurité routière en organisant ou soutenant des actions pédagogiques ?»
• «mobiliser la police municipale et/ou les auxiliaires de proximité pour des actions de prévention routière ?»
 

Municipales, questionnaire de la Prévention routière by Françoise Tromeur on Scribd

 
Action de la prévention routière NC
©Prévention routière NC
 

Le manifeste roulant de Droit au vélo 

L'association qui défend ce mode de déplacement et la place des cyclistes dans la cité a demandé aux candidats de se positionner sur cinq thèmes. Lesquels ?
• le schéma directeur des modes actifs, à «remettre à niveau et réaliser rapidement»;
• le développement d'un réseau d’itinéraires cyclables «cohérent»;
• la construction d'«une ville agréable à vivre grâce à un plan de circulation favorisant la circulation des vélos et des piétons»;
• le fait d'«actionner tous les leviers nécessaires au développement d’un "système vélo"»;
• la promotion d'une «culture vélo».

Droit au vélo s'appuie pour cela sur le baromètre des villes cyclables 2019, auxquel 369 Nouméens ont participé l'an dernier. Leurs avis et leur verdict (défavorable) sont à consulter ici.
 

Droit au vélo interpelle avant les municipales 2020 by Françoise Tromeur on Scribd

 
Campagne de Droit au vélo, «A Nouméa à vélo, partageons la route!».
Campagne «A Nouméa à vélo, partageons la route!». ©Droit au vélo NC
 

Mettre la transition écologique au cœur du scrutin

«Et si les élections municipales nous offraient enfin la chance d’amorcer une transition juste face à l’urgence écologique et climatique ?» Le WWF, relayé par son antenne locale, se saisit de l'occasion pour proposer «sept priorités d'action, appuyées par des mesures concrètes».

Voici ces problématiques, déclinées ici avec les mesures adéquates :
• stopper l’artificialisation des sols;
• zéro déforestation importée;
• zéro rejet plastique dans la nature;
• zéro passoire énergétique;
• mobilité zéro émission zéro bruit;
• 100% d'énergies renouvelables, dont 15% aux mains de la collectivité et des citoyens;
• un budget 100% vert.

Avec cette petite phrase éloquente :
«Candidat·e·s, nous comptons sur vous non pas pour "verdir" vos programmes, mais pour que la transition écologique en soit l’essence-même».
 

Le WWF et la transition écologique avant les municipales by Françoise Tromeur on Scribd

 

La consommation en cinquante questions

L'antenne de l'UFC, l'Union fédérale des consommateurs, a pour sa part listé dans une lettre ouverte des questions qui sont autant de suggestions, afin de nourrir les programmes en faveur des consommateurs. Sur des sujets qui vont des déplacements aux aménagements, en passant par les services publics ou la santé environnementale.  

L'UFC-Que Choisir et sa lettre ouverte des municipales by Françoise Tromeur on Scribd