Quand Pâques mêle art et chocolat

pâques nouméa
cagous en chocolat
Quand un maître artisan chocolatier et un artiste de rue se rencontrent, cela donne une oeuvre d'art en chocolat. ©Gaël Detcheverry / NC la 1ère
Un maître artisan chocolatier et un artiste de rue ont réalisé un tableau en chocolat de Tanzanie autrement dit, 1 kg de pur délice. Avec la technique des pochoirs, ils ont créé un des symboles endémiques du pays : les Cagous.

Mélanger deux savoirs donne une création originale en chocolat, pour Pâques. Jonathan Batailh, maître artisan chocolatier, glacier et confiseur depuis 22 ans, et l’artiste de rue calédonien Guiz ont créé un tableau en chocolat. Une collaboration artistique très goûteuse.

"Cette année, j'ai voulu vraiment chercher quelque chose de différent. Guiz a été assez surpris de ce que je pouvais faire avec la matière chocolat, une matière que lui ne connaît pas. Notre travail a tous les deux a été de voir si ses techniques pouvaient s'appliquer sur mon travail. Retransmettre ses techniques en chocolat, ça a été un peu compliqué mais on y est arrivés" confie l'artisan chocolatier.

Retrouvez, ci-dessous, le reportage de Martine Nollet :

Des cagous en chocolat

Fruit de leur collaboration : une pièce unique, un tableau en chocolat qui ne se mange pas mais se déguste entièrement et s'apprécie. La technique utilisée a été celle du pochoir. Une oeuvre qui représente l'emblème de la Calédonie : le Cagou.

La gourmandise a eu raison de Jonathan, qui a compris que ce métier lui permettrait de voyager dans le monde entier. Exigeant et professionnel, il ne travaille qu’avec des chocolats grands crus, à la traçabilité de A à Z.

"Ce métier, c'est du bonheur. C'est un travail aussi de chimiste, tout le temps. La pâtisserie, le chocolat, c'est au degré près. Depuis 10-15 ans, la pâtisserie comme la cuisine, tout ces métiers ont été remis sur le devant de la scène" explique Jonathan Batailh.

Retrouvez, ci-dessous, le reportage de Dave Waheo-Hnasson et Gaël Detcheverry :

©nouvellecaledonie