Référendum : les délégués de la commission de contrôle se préparent

référendum
61b0511da312f_formation-delegues-commission-controle-frame-236.jpg
Les délégués de la commission de contrôle se préparent pour la consultation référendaire du 12 décembre 2021 en Nouvelle-Calédonie ©NC la 1ère
Les 260 délégués de la commission de contrôle pour la consultation référendaire ont été réunis ce mercredi dans un hôtel de Nouméa pour une séance de formation. Ils officieront dans les bureaux de vote pour le bon déroulement du scrutin.

Dans la salle de réception d’un hôtel de Nouméa, 260 délégués, dont la plupart viennent de Métropole. Ils seront les yeux et les oreilles de la commission de contrôle dans chacun des lieux de vote ce dimanche 12 décembre pour la troisième consultation référendaire.

Des inscriptions (ou pas) de dernière minute

Des observateurs actifs de la régularité du déroulement du scrutin, en contact direct avec la commission de contrôle qui sera basée à Nouméa.
"La commission de contrôle qui prend les décisions d’inscrire de manière complémentaire une personne qui ne le serait pas, ou de rectifier le lieu d’inscription de cette personne, si c’était nécessaire, ou de constater que cette personne ne remplirait pas, ça peut arriver, les conditions légales pour être inscrit sur la liste et donc pour voter ce jour là" explique Pierre-Etienne Bisch, délégué de la commission de contrôle.
Leur mission sera de statuer sur les cas particuliers comme un électeur qui ne figure pas sur la liste du bureau de vote. Le cas signalé à la commission de contrôle fera l’objet d’une réponse immédiate.
Les délégués officient comme des interfaces, mais ils privilégient le rapport humain.
Le reportage d’Erik Dufour et Nicolas Fasquel 

©nouvellecaledonie