nouvelle calédonie
info locale

Des sénateurs au Congrès

environnement
Congrès extérieur
©NCla1ère
Sept membres de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable ont été reçus hier par les élus. L’occasion d’échanger sur les politiques publiques locales en matière de développement durable, de protection des espaces naturels et d'énergies renouvelables.
La protection de la biodiversité. C’est dans le cadre de cette mission qu’ont atterri sur le territoire le 31 août dernier, les sénateurs de la commission de l'aménagement du territoire et du développement durable
sénateur Hervé Maurey
Le sénateur Hervé Maurey ©NCla1ère
 

La Nouvelle-Calédonie en avance dans certains domaines

Tous ont souhaité rencontrer leurs différents homologues au sein des institutions calédoniennes. Afin de s’informer et parfois même de s’inspirer des politiques publiques environnementales mises en œuvre localement. Qui sont pour le moins nombreuses. 
« On a pu observer que vous aviez mis en place des politiques qui sont plus en avance que ce qu’on fait en Métropole, notamment sur l’interdiction des produits en plastique » explique Hervé Maurey, président de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable du Sénat. « On est aussi très intéressé par les actions que vous menez pour protéger et valoriser la biodiversité, et notamment la biodiversité marine qui est un point fort du territoire et un point fort sur lequel le territoire mise pour son développement économique et touristique ». 
Virginie Ruffenach
©NCla1ère
 

Les accords internationaux

Une rencontre fructueuse qui a également permis d’évoquer la place du territoire au cœur des accords internationaux, ratifiés par la France. Qui pourraient profiter à la Nouvelle-Calédonie. 
« L’une des premières menaces à notre biodiversité, c’est le feu. En matière d’assistance, d’aide, l’Etat peut beaucoup nous apporter » souligne Virginie Ruffenach, présidente de la commission des infrastructures publiques, de l’aménagement du territoire, du développement durable, de l’énergie, des transports et de la communication du Congrès. « Aujourd’hui, nous sommes dans des accords internationaux qui s’imposent à la Nouvelle-Calédonie. L’Etat a tout intérêt à associer la Nouvelle-Calédonie dans le travail sur ces accords internationaux de préservation. Nous avons notre mot à dire et des solutions à proposer ». 
 
Les sénateurs iront à la rencontre de divers représentants au cœur des institutions calédoniennes. Gouvernement, sénat coutumier et province Sud seront notamment au programme jusqu’au 7 septembre prochain.
Publicité